Maxime Comtois

Photo : Maxime Comtois

Hockey

Maxime Comtois s'épanouit à San Diego

Publié | Mis à jour

La saison de Maxime Comtois a été, pour le moins, fertile en émotions, et elle n’est pas terminée. Fraichement débarqué à San Diego pour conclure la campagne avec les Gulls, le club-école des Ducks d’Anaheim, l’attaquant québécois n’a pas mis de temps à faire sentir sa présence.

Sans être employé sur les unités spéciales ni sur l’un des deux premiers trios des Gulls, Comtois a tout de même inscrit six points en six matchs pour permettre à la formation californienne de vaincre les Condors de Bakersfield en six parties et ainsi accéder au carré d’as.

L’attaquant québécois s’est joint au groupe pour le premier match de leur série de deuxième tour, tout de suite après que ses Voltigeurs de Drummondville aient subi l’élimination en demi-finale de la LHJMQ face aux Mooseheads d’Halifax.

«Ils veulent que je joue mon style. Nous avons quatre très bonnes lignes, alors tout le monde joue. De mon côté, j’essaie de faire mon travail du mieux que je peux», explique Comtois, joint au téléphone mardi soir.

Des points au tableau

Ses six points en autant de parties en séries ont porté son total dans la Ligue américaine à sept en dix matchs, en incluant le but inscrit en quatre matchs avec les Gulls en début de saison.

Avec les Ducks d’Anaheim, il en avait aussi inscrit sept en dix matchs pour débuter la campagne.

«Je pense qu’on peut parler d’opportunisme, a mentionné l’ailier de puissance pour expliquer sa production offensive plus que satisfaisante chez les professionnels. J’essaie de jouer de la bonne façon et, quand j’ai la rondelle, j’ai la capacité de faire des jeux. Si une chance de marquer se présente, j’aime croire que j’ai la capacité de la compléter.»

Dans la LNH l’an prochain ?

Après avoir débuté la saison avec le grand club, Comtois essaie maintenant de laisser une dernière bonne impression à l’organisation des Ducks d’Anaheim avant le congé estival.

Il sait pertinemment, quand même, que tout dépendra de son jeu au prochain camp d’entrainement de l’équipe, mais il croit en ses chances de s’établir comme un régulier dès l’automne.

«J’ai vécu le camp l’an dernier et j’ai vu ce que ça prenait pour jouer dans la LNH. Je suis ensuite retourné junior avec des munitions qui vont me servir l’an prochain. Ce sera un camp compétitif puisque plusieurs jeunes joueurs ont joué des matchs avec les Ducks cette saison. Il n’y aura pas beaucoup de places disponibles, mais j’ai confiance en mes moyens.»