JiC

KHL: David Desharnais n'a pas de regret

Publié | Mis à jour

L’attaquant David Desharnais a été agréablement surpris par la saison qu’il a passée dans la Ligue continentale (KHL), notamment grâce à la présence de Bob Hartley, son entraineur avec l’Avangard d'Omsk.

«C’est une belle expérience dans une bonne ligue, je suis chanceux d’avoir eu Bob comme coach, mon expérience dans la KHL a été superbe grâce à lui», confie celui qui a amassé 28 points, dont 7 buts, en 58 matchs cette année.

L’aspect avec lequel l’ancien des Canadiens, des Oilers et des Rangers a eu le plus de difficulté est sans aucun doute la langue. «C’est un langage qu’on ne comprendra jamais, c’est déboussolant parce que peu importe où tu vas, tu dois te faire comprendre», explique-t-il en entrevue téléphonique à l’émission JiC de TVA Sports.

Changement de programme

Desharnais s’était engagé avec le Lokomotiv de Yaroslavl au cours de l’été 2018 pour aller rejoindre son ami Maxime Talbot, mais le contrat de ce dernier a été racheté par l’équipe un peu après la signature du joueur de centre originaire de Laurier-Station.

Le hasard a toutefois joué en la faveur des deux Québécois, alors que la même chose est arrivée à Desharnais qui s’est ensuite joint à l’Avangard... la nouvelle équipe de Talbot!

L’entrevue complète est dans la vidéo ci-dessus.