Crédit : AFP

LNH

Un baume sur la plaie d’Andrei Vasilevskiy?

Publié | Mis à jour

Après avoir flanché au premier tour des séries éliminatoires avec ses coéquipiers du Lightning de Tampa Bay, le gardien russe Andrei Vasilevskiy a l’occasion de se changer les idées en prenant part au présent Championnat du monde de hockey, en Slovaquie.

Ayant retrouvé ses repères, Vasilevskiy a d’ailleurs réussi un jeu blanc contre la République tchèque, en début de semaine. À n’en point douter, même s’il a mal paru lors du balayage servi par les Blue Jackets de Columbus, le Russe mérite toujours d’être considéré parmi les meilleurs gardiens de la planète.

«Notre gardien a été fantastique aujourd’hui, commentait d’ailleurs le jeune défenseur Mikhail Sergachev, après la victoire de 3 à 0 acquise face aux Tchèques lundi, sur le site web de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). Notre jeu défensif a aussi été meilleur qu’à nos deux premiers matchs du tournoi (gagnés contre la Norvège et l’Autriche).»

L’important, c’est de gagner

Sergachev, qui porte aussi les couleurs du Lightning, croit forcément que la défensive poreuse du club floridien n’a rien fait pour aider Vasilevskiy au premier tour des séries. Ce dernier avait alors présenté une moyenne de buts alloués de 3,83 et un taux d’efficacité de ,856.

«Nous affrontions de bons adversaires, mais nous avons fait ce que nos entraîneurs demandaient, a pour sa part indiqué Vasilevskiy, après son blanchissage contre la République tchèque. Nous avons mieux joué défensivement. Ce n’était pas un match à haut pointage pour nous, mais le plus important, c’est d’avoir gagné.»

La Russie, qui a remporté ses trois premiers matchs au Championnat du monde, mise sur une dangereuse formation à l’attaque avec notamment Alex Ovechkin, Evgeni Malkin et Nikita Kucherov. D’ailleurs, le tournoi pourrait servir de baume pour Kucherov également.