LHJMQ

Coupe Memorial: un répit avant Halifax

Publié | Mis à jour

Les Huskies de Rouyn-Noranda et les Mooseheads d’Halifax seront les équipes les plus reposées lorsque le tournoi de la Coupe Memorial s’ébranlera, vendredi soir, dans la capitale néo-écossaise.

À lire aussi : Les Huskies champions de la LHJMQ

À lire aussi : Nick Suzuki et le Storm sont champions de l’Ontario

Le dénouement en six rencontres de la finale de la Coupe du Président à l’avantage des Huskies, samedi, permettra aux représentants de la LHJMQ de bénéficier d’au moins six jours de répit avant de rechausser les patins dans un contexte officiel.

Pour les Huskies, cela fera une semaine qu’ils auront sablé le champagne quand ils amorceront leur quête au championnat national.

Ailleurs au pays, la finale de l’Ontario a couronné dimanche, contre toute attente, le Storm de Guelph mené par l’espoir du Canadien, Nick Suzuki, qui a récolté trois points dans l’éclatante victoire de 8-3 des siens sur les 67’s d’Ottawa lors du sixième épisode.

L’avant aux mains magiques revendique déjà 42 points! Dans l’Ouest, Prince Albert pouvait en finir avec Vancouver dimanche soir.

Relaxer

«Il va falloir en gagner d’autres, ce n’est pas assez, avouait le grand patron des opérations hockey des champions québécois, Mario Pouliot, pendant les célébrations, encensant au passage le boulot du département de recrutement de l’organisation.

«Quand tu as une chance de terminer une série, le plus vite est le mieux. L’important sera de relaxer. On a joué sans [Jakub] Lauko (blessé au genou), sans [Jacob] Neveu (mâchoire), sans Zachary Emond (malade).»

«On a de la profondeur, tout le monde en a fait un peu plus. On va se reposer, on va guérir des bobos. L’important à la Coupe Memorial est de rentrer rapidement en gagnant ton premier match.»

Meilleur pointeur du tournoi printanier, Joël Teasdale partageait un discours semblable à son entraîneur.

«On va célébrer un peu, on vient de gagner la coupe du Président, mais va falloir se recentrer rapidement», a exposé le patineur appartenant au Canadien.

Un gardien aux anges

Vainqueur en 2016 dans le rôle d’auxiliaire, Samuel Harvey jubilait. Le vétéran de 20 ans est seulement devenu le neuvième cerbère dans l’histoire de la LHJMQ à graver deux fois son nom sur le Saint-Graal du hockey junior québécois.

«C’était vraiment notre but. On avait construit cette équipe pour gagner la Coupe du Président et c’est ce qu’on a fait. Maintenant, on s’en va à la Coupe Memorial en voulant gagner également», s’est exclamé l’Almatois qui a stoppé 28 tirs pour signer le jeu blanc dans la victoire décisive.

À leur première participation à la grand-messe du hockey junior canadien comme champions, en 2016, les Huskies avaient subi une défaite crève-cœur en prolongation en finale aux mains des Knights de London. Cette fois, ils entameront l’aventure vraisemblablement dans le siège des favoris.

En vitesse

Les joueurs des Huskies ont eu droit à un accueil triomphal de la part de leurs partisans à leur arrivée à l’aéroport de Rouyn tard samedi soir...

Noah Dobson est devenu le cinquième défenseur à mettre la main sur le trophée Guy-Lafleur, remis au joueur par excellence des séries depuis 1978...

Parmi tous ceux qui ont inscrit au moins 20 buts en séries depuis 2000, l’attaquant des Mooseheads, Raphaël Lavoie, est seulement le deuxième à atteindre ce plateau à l’âge de 18 ans, l’autre étant Paul Byron en 2007 avec les Olympiques...

Victime d’une fracture de la mâchoire dans le deuxième match de la finale, le vétéran Jacob Neveu a enfilé son équipement pour célébrer la conquête du titre au son de la sirène.

Les chances sont néanmoins minces de le revoir en action à l’étape suivante...