Canadiens

Quatre défenseurs gauchers pour le top 4 du CH

Publié | Mis à jour

Sur le plan de l’effectif, les Canadiens de Montréal doivent combler deux lacunes criantes à des positions différentes.

Le directeur général Marc Bergevin doit dénicher un attaquant droitier de premier plan pour jouer sur les deux premiers trios, certes, mais il doit d’abord et avant tout trouver un défenseur gaucher pour jumeler à Shea Weber et laisser Victor Mete se développer sur la deuxième paire.

Comment faire? Deux options s’offrent au DG de la Sainte-Flanelle : sortir le chéquier à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le 1er juillet, ou conclure une transaction.

Si Bergevin n’a pas bougé pendant la saison pour obtenir un arrière capable de colmater la brèche laissée par le départ d’Andreï Markov, en 2017, voire le flop que s’est avéré Karl Alzner, c’est sans doute parce qu’il n’était pas prêt à sacrifier un jeune, un joueur établi, ou une sélection au repêchage.

Fera-t-il une exception pour enfin se procurer de la fiabilité à long terme? Le cas contraire, il y aura des joueurs attrayants disponibles à la tombée de juillet.

Voici donc quatre arrières gauchers qui pourraient intéresser le CH :

Jake Gardiner, 28 ans - Toronto

  • Statistiques : 3B, 27A, 30 PTS en 62 PJ
  • Salaire en 2018-2019 : 4,05 millions $
  • Situation contractuelle : joueur autonome sans compensation (1er juillet)

Un défenseur à caractère offensif, Jake Gardiner a le profil idéal pour patrouiller le flanc gauche du top 4 à Montréal. Lors de la dernière saison, l’arrière américain a passé en moyenne 21 min 12 s par match sur la glace dans une brigade défensive qui comptait cinq gauchers. Il a conclu la saison sur la troisième paire, mais avec le Tricolore, ça ne se passerait pas comme ça, il va sans dire.

La mauvaise nouvelle, c’est que plusieurs formations seront intéressées à ses services, ce qui laisse croire que des (sur)enchères seront nécessaires pour s’approprier ses services.

Alex Edler, 33 ans - Vancouver

  • Statistiques : 10B, 24A, 34 PTS en 70 PJ
  • Salaire en 2018-2019 : 4,5 millions $
  • Situation contractuelle : joueur autonome sans compensation (1er juillet)

Parfois, il ne faut pas regarder l’âge d’un joueur pour juger la production qu’il peut offrir à une équipe. À 33 ans, Alex Edler a été le pilier de la brigade défensive des Canucks avec une moyenne d’utilisation de 24 min 34 s par soir. De plus, le Suédois a amassé la moitié de ses points sur l’attaque massive... c’est assez pour convaincre les décideurs d’une organisation qui en arrachait en supériorité numérique.

L’entente d’Edler viendra à échéance cet été. Comme c’est souvent le cas dans pareil contexte, il dit vouloir demeurer à Vancouver et la direction souhaite retenir ses services. Mais pas à n’importe quel prix. D’après les médias locaux, le vétéran exigerait une clause de non-mouvement dans sa prochaine entente.

Pour ne pas répéter l’erreur commise avec Alzner, la prudence est de mise pour cette option, qui devra être envisagée à court terme.

Shayne Gostisbehere, 25 ans - Philadelphie

  • Statistiques : 9B, 28A, 37 PTS en 78 PJ
  • Salaire en 2018-2019 : 6 millions $ (4,5 M$ sur la masse salariale)
  • Situation contractuelle : sous contrat jusqu’en 2023

Certains journalistes attitrés à la couverture des Flyers croient que ce jeune défenseur dynamique est disponible sur le marché des transactions. S’ils disent vrai, voilà un candidat idéal pour Bergevin.

Son gabarit n’est pas imposant à 5 pi 11 po, mais il est une force sur l’attaque massive, lui qui a inscrit 14 points en supériorité au cours de la saison la moins productive de sa carrière dans la LNH. Pourra-t-il reproduire sa campagne de 65 points, réalisée en 2017-2018? Claude Julien et son responsable des défenseurs, Luke Richardson, en seraient ravis.

La question à 6 millions $ : combien en coûte-t-il? Si un choix de premier tour est exigé par Chuck Fletcher, Shayne Gostisbehere n’aboutira assurément pas à Montréal.

Alec Martinez, 31 ans - Los Angeles

  • Statistiques : 4B, 10A, 14 PTS en 60 PJ
  • Salaire en 2018-2019 : 4,05 millions $ (4 M$ sur la masse salariale)
  • Situation contractuelle : sous contrat jusqu’en 2021

Avec un temps de glace moyen de 21 min 21 s, Alec Martinez a le potentiel et le coffre à outils nécessaires pour améliorer le top 4 montréalais du côté gauche, même si ses statistiques sont en chute libre depuis qu’il a amassé 39 points en 2016-2017.

Le nom de Martinez a déjà été lié aux Canadiens, mais sans faire de bruit. Les médias locaux rapportaient pendant l’hiver, avant l’échange qui a envoyé Jake Muzzin à Toronto, qu’il était disponible sur le marché des échanges. Si c’est le cas, pourquoi pas s’informer ce qu’il en coûte?

Les Kings se remettent d’une saison où ils ont conclu bons derniers au classement de l’Ouest. Des changements semblent se dessiner à l’horizon.

Échangeront-ils Martinez? À suivre.