Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Deux transactions payantes pour les Bruins

Deux transactions payantes pour les Bruins

Félix Séguin

Publié 10 mai
Mis à jour 10 mai

Il faut reconnaître que les Bruins de Boston ont eu du flair, au cours de l’hiver, avec le marché des transactions.

Les acquisitions de Charlie Coyle et Marcus Johansson ont donné beaucoup d’attaque, d’expérience et de profondeur à l’équipe. L’arrivée de ces deux joueurs a permis aux Bruins d’avoir trois excellents trios offensifs.

Après le trio de Patrice Bergeron et celui de David Krejci, on retrouve celui de Coyle qui se retrouve au centre de Johansson et Danton Heinen.

En donnant un espoir de l’organisation (Ryan Donato) ainsi que trois choix au repêchage (mais aucun choix de premier tour), les Bruins se sont donnés tous les outils pour être une équipe aspirante à la Coupe Stanley.

Les derniers mois ont donné raison aux Bruins.

Des séries du tonnerre pour Coyle

Le 20 février, les Bruins ont acquis Charlie Coyle du Wild du Minnesota. En retour, ils ont cédé le jeune espoir Ryan Donato et ainsi qu’un choix de 4e tour au repêchage de 2019.

Coyle a éprouvé des ennuis lorsqu’il s’est amené à Boston avec seulement deux buts en 21 matchs en saison régulière. Pendant ce temps, le jeune Donato a impressionné au Minnesota avec 16 points en 22 matchs.

Cependant, c’est en séries que Coyle a démontré son utilité. L’Américain de 27 ans a jusqu’ici marqué 6 buts dont le but égalisateur et le but gagnant, en prolongation, dans le premier match de la série contre les Blue Jackets de Columbus.

Johansson a trouvé son rythme

Le 25 février, soit la journée de la date limite des transactions, les Bruins ont mis la main sur Marcus Johansson. Ils ont donné aux Devils du New Jersey un choix de 2e tour (2019) et un choix de 4e tour (2020).

À son quatrième match avec les Bruins, Johansson a été victime d’une commotion cérébrale à la suite d’une mise en échec de Micheal Ferland, des Hurricanes de la Caroline. À son retour après 10 matchs d’absence, l’ailier de 28 ans a pris du temps à se mettre en marche.

En séries face aux Maple Leafs, Johansson a aussi été discret, mais dans la série contre les Blue Jackets, il a prouvé son utilité. Le Suédois a inscrit le but qui donnait les devants 2-0 aux Bruins dans le dernier match contre Columbus. Et jeudi soir, Johansson a marqué le but égalisateur en début de 3e période contre les Hurricanes.

En résumé, les deux transactions des Bruins pourraient permettre à l’équipe de gagner la 7e Coupe Stanley de l’histoire de l’organisation.