Brad Friedel

Photo : Brad Friedel Crédit : AFP

MLS

Le Revolution montre la porte à son entraîneur

Publié | Mis à jour

Bon dernier dans l’Association de l’Est, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre a congédié son entraîneur-chef Brad Friedel, jeudi.

L’homme de 47 ans avait été embauché avant le début de la campagne 2018. Il a maintenu un dossier de 12-21-13. À son dernier match en poste, mercredi, son équipe a subi une humiliante défaite de 5 à 0 face au Fire de Chicago.

Friedel avait préalablement dirigé l’équipe américaine des moins de 19 ans (2016-2017), la formation de l’Université West Virginia (2013-2015) et le Crew de Colombus (2005-2013).

Il est le troisième entraîneur-chef à perdre son emploi en Major League Soccer depuis le début de la saison 2019. Anthony Hudson (Colorado) et Alan Koch (Cincinnati) s’étaient fait montrer la porte plus tôt ce mois-ci.

S’est l’entraîneur adjoint Mike Lapper qui prendra l’intérim pendant que l’organisation du Revolution cherche un nouveau pilote.