Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Les Hurricanes ont un gros trio à surveiller

Publié | Mis à jour

Pour espérer s’imposer face aux Bruins de Boston en finale de l’Association de l’Est, les Hurricanes de la Caroline devront d’abord contenir le trio formé de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak.

«Ils se présentent à tous les soirs et créent des chances en faisant ce qu’ils font de mieux, a décrit l’attaquant des Hurricanes Jordan Staal, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey. Mais c’est comme jouer contre n’importe quel autre trio numéro un, il faut limiter le temps et l’espace, jouer dans leur zone, les forcer à jouer défensivement.»

Facile à dire, mais Bergeron, Marchand et Pastrnak totalisent 32 points depuis le début des séries. Marchand domine les Bruins avec 13 points, dont cinq buts. Bergeron a aussi marqué à cinq reprises, touchant la cible quatre fois en supériorité numérique.

«Nous devons jouer d’une certaine manière et ce, peu importe qui est l’adversaire, a plaidé l’entraîneur-chef des Hurricanes, Rod Brind’Amour. Si nous ne faisons pas ce que nous devons faire, nous n’avons aucune chance. C’est ça la première étape. Ensuite, tu as besoin de savoir ce que l’autre équipe fait pour améliorer tes chances d’obtenir du succès.»

Un noyau qui fait peur

Évidemment, plusieurs joueurs des Hurricanes, dont le capitaine Justin Williams, ont regardé le match numéro 6 entre les Bruins et les Blue Jackets de Columbus, mardi soir. Quand le pointage est devenu 3 à 0, à mi-chemin en troisième période, Williams devinait que les Bruins allaient être les prochains adversaires.

«Nous allons faire du mieux qu’on peut, nous serons préparés à 100%, a-t-il anticipé. Ils ont un portrait de champions. Leur noyau a déjà gagné et leurs joueurs ont faim et sont évidemment motivés. J’entrevois un beau défi.»

Dans le camp des Bruins, Marchand, Bergeron, David Krejci, Zdeno Chara et Tuukka Rask faisaient déjà partie de l’équipe lors de la conquête de 2011. Cette année-là, les trois meilleurs pointeurs en séries pour Boston avaient d’ailleurs été, dans l’ordre, Krejci, Bergeron et Marchand.

Chez les Hurricanes, Williams a gagné, à lui seul, trois fois la Coupe Stanley (2006, 2012 et 2014). Staal l’a aussi emporté en 2009 avec les Penguins de Pittsburgh tandis que Teuvo Teravainen a triomphé en 2015 avec les Blackhawks de Chicago.

La finale de l’Est se mettra en branle dès jeudi à Boston.