Crédit : AFP

Séries LNH 2019

«C'est frustrant» -Ben Bishop

Publié | Mis à jour

Auteur de 52 arrêts dans la défaite de 2 à 1 des Stars de Dallas lors du septième match de la série face aux Blues de St. Louis mardi, le gardien Ben Bishop attire inévitablement la sympathie de ses coéquipiers.

«On ne se sent pas bien, a commenté l’attaquant des Stars Tyler Seguin, au terme de la partie, cité par le site web de la Ligue nationale de hockey. On se sent vides. Quel match de Bishop! Il a été incroyable. J'aurais vraiment voulu qu'on puisse en marquer un de plus pour lui.»

La performance de Bishop est ce qui a tenu les Stars dans la rencontre, qui s’est terminée en deuxième période de prolongation à la suite d’un but de Pat Maroon. Les Blues ont notamment dominé 31 à 4 au chapitre des lancers lors des deux dernières périodes réglementaires.

«Le premier mot qui me vient à l'esprit est frustré, a pour sa part réagi Bishop, également sur le site de la LNH. Une belle occasion se présentait à nous. C'est frustrant de perdre en prolongation, de perdre un match qui met fin à notre saison. C'est le sentiment qui m'habite en ce moment. Mais les gars ont bien joué. Je vais avoir besoin de quelques jours pour prendre un peu de recul.»

Beaucoup de caoutchouc

Les membres des Blues avaient également de bons mots pour Bishop.

«Leur gardien a été extraordinaire, mais nos gars n'ont jamais abandonné et ils sont restés concentrés», a dit l'entraîneur des Blues Craig Berube.

«Bishop a disputé tout un match et une excellente série, a pour sa part mentionné le capitaine des Blues Alex Pietrangelo. On savait que cette série-là ne serait pas facile. Je crois qu'on a décoché presque 60 lancers vers lui, alors il a vu beaucoup de caoutchouc. Mais on a finalement réussi à le déjouer.»

Bien qu’extraordinaire, la tenue de Bishop n’aura pas été la plus grande performance de l’histoire d’un gardien dans un match numéro 7. Le 18 avril 1987, le gardien Kelly Hrudey avait réussi 73 arrêts dans une victoire de 3 à 2 des Islanders de New York, en quatrième période de prolongation, face aux Capitals de Washington. Dans la défaite, Bob Mason avait quant à lui repoussé 54 rondelles.