LHJMQ

La finale est égale!

Publié | Mis à jour

Les vétérans des Mooseheads de Halifax savaient l’urgence de la situation à laquelle ils faisaient face et ils se sont levés, mardi soir, aidant les leurs à s’imposer par 5 à 1 sur les Huskies de Rouyn-Noranda dans un match robuste au Scotiabank Centre pour provoquer l’impasse à deux victoires de chaque côté dans la finale de la Coupe du Président.

Coup sur coup en fin de partie, Arnaud Durandeau et Maxime Trépanier ont mis la rencontre hors de la portée des visiteurs qui n’ont jamais réellement été dans le coup dans ce quatrième affrontement de la finale du hockey junior québécois. Les deux joueurs ont chacun fini avec trois points.

La victoire a assuré des retrouvailles en Nouvelle-Écosse, samedi après-midi, pour le sixième acte. Mais d’ici là, tout ce beau monde se retrouvera jeudi soir à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda à l’occasion de la cinquième bataille.

Après avoir démarré en lion en ouvrant la marque par l’entremise de Benoit-Olivier Groulx, les Mooseheads ont connu une fin de première période en dents de scie, ce qui a profité à Peter Abbandonato qui a secoué les cordages en avantage numérique.

Mais ce léger passage à vide pour les hommes d’Éric Veilleux n’a pas duré. À la reprise du jeu en deuxième, la formation néo-écossaise a affiché plus de hargne que ses adversaires et les buts de Samuel Asselin et de Jocktan Chainey sont venus récompenser leurs efforts.

L’émotion augmente

Les Mooseheads ont fait mal paraître les Huskies, désorganisés la plupart du temps. Au mi-match, la troupe de l’Abitibi n’avait décoché que 11 tirs au but, une déconfiture comme on en a rarement vu dans le camp des Huskies depuis le début de cette saison magique. Ils ont d’ailleurs complètement bousillé un jeu de puissance qui aurait pu les remettre dans le coup à 2 à 1.

Signe que cette finale approche de son dénouement, les joueurs des deux équipes n’avaient pas trop envie de s’inviter pour un repas de homard pendant la soirée. Coups de bâton, coups d’épaule, gants au visage après les sifflets, les amateurs de jeu rude ont été servis à souhait lors de ce quatrième épisode pendant que les arbitres faisaient plutôt preuve de clémence. Est-ce le début d’une rivalité entre ces deux formations à l’opposé sur le plan géographique?

En vitesse

Les deux clubs sauteront dans le même avion pour retourner en Abitibi, aujourd’hui... L’arbitre de la LHJMQ, Olivier Gouin, ajoutera une autre expérience à son curriculum vitae au cours des prochaines semaines alors qu’il a été choisi pour œuvrer au Championnat du monde de hockey qui aura lieu du 10 au 26 mai à Bratislava et à Kosice. Le natif de Laval, qui sillonne aussi les glaces de la ECHL et de la Ligue américaine, fera partie du groupe d’officiels de ce tournoi pour la troisième fois de sa carrière...

Hinam, l'autre gars de Cole Harbour

Quand on pense à Cole Harbour, les noms qui viennent à l’esprit sont ceux de Sidney Crosby et de Nathan MacKinnon. Même si l’attaquant des Huskies Tyler Hinam ne peut se vanter de posséder le même talent que ces supers vedettes, il peut crier haut et fort qu’il a grandi dans cette petite banlieue de Halifax.

Hinam est en terrain connu dans cette finale de la Coupe du Président en se mesurant à la formation qu’il encourageait jusqu’à ce que les Huskies le sélectionnent au repêchage de 2016. De nombreux membres de sa famille ont d’ailleurs été témoins du but d’assurance qu’il a marqué lors du troisième match, lundi soir.

«J’étais excité quand j’ai vu que les Mooseheads avaient gagné en demi-finale. Je ne joue qu’une fois dans l’année ici sur 68 matchs, alors c’était plaisant de savoir que j’avais la garantie de revenir pour un minimum de deux parties. C’est spécial pour moi et ma famille», a raconté ce produit des McDonald’s de Halifax au niveau midget AAA en matinée, mardi.

Retire-t-il une fierté de provenir de cette fabrique à surdoués? «Cole Harbour n’est pas une grosse ville, et probablement que deux des meilleurs joueurs sur la planète présentement sont de là. C’est quelque chose de particulier», a dit celui qui a rencontré deux fois le capitaine des Penguins.

Exploit à imiter

Hinam, qui a amassé neuf points dans ces présentes séries, était sur le point de célébrer son 14e anniversaire de naissance au printemps 2013 quand MacKinnon et ses potes ont gravé leur nom sur la coupe du Président et sur la coupe Memorial pour procurer un premier championnat national dans l’histoire du club de la Nouvelle-Écosse.

Six ans plus tard, Hinam pourrait soulever l’emblème de la suprématie de la LHJMQ contre ces mêmes Mooseheads, pendant que le joueur étoile de l’Avalanche du Colorado connaît des séries du tonnerre dans la LNH.

«Je suis venu dans cet aréna souvent, surtout avec mes grands-parents qui avaient des billets de saison. Ils m’amenaient toujours quand j’étais enfant. Mon joueur préféré est sans doute Nathan MacKinnon. C’est l’un des meilleurs joueurs. Il est spectaculaire à regarder.»


3e période :

18:30 - BUT - Maxime Trépanier enfonce le dernier clou. 5-1 Mooseheads. 

17:12 - BUT - Les Mooseheads marquent un 4e but sans réplique, cette fois l'oeuvre d'Arnaud Durandeau. 4-1 Halifax.

2e période :

16:43 - BUT - Jocktan Chainey marque pour porter l'avance des Mooseheads à 3-1. 

07:54 - BUT - Les Mooseheads reprennent les commandes par l'entremise de Samuel Asselin. 2-1 Halifax.

1re période :

14:57 - BUT - Les Huskies répliquent en supériorité numérique grâce à un but de Peter Abbandonato. C'est 1-1.

03:43 - BUT - Les Mooseheads ouvrent rapidement la marque grâce à un but de Benoît-Olivier Groulx.