Impact

L’Impact amoché

Publié | Mis à jour

Un autre chapitre débute dans le long bouquin qu’est devenue «La vie sans Nacho» chez l’Impact de Montréal.

Et c’est sans l’Argentin que l’équipe affronte mercredi soir les Red Bulls de New York, même s’il aurait bel et bien fait le déplacement avec l’équipe. Piatti ne devrait normalement pas être à Cincinnati non plus, samedi.

TVA Sports présente cet affrontement à compter de 20h.

Dans le cas de Bacary Sagna, incommodé par une légère blessure musculaire, c’est un peu plus flou.

«Il y a pas mal de joueurs qui ont souffert de tensions musculaires dans les derniers entraînements et on avance au jour le jour», a indiqué Rémi Garde.

Saphir Taïder joue blessé depuis un certain temps alors que Harry Novillo et Orji Okwonkwo se sont absentés de l’entraînement mardi. C’est donc une équipe mal en point que Rémi Garde a sous la main.

Pas trop vite

Bien sûr que les coéquipiers de Piatti ont hâte de le voir revenir sur le terrain, mais pas à n’importe quel prix.

«C’est sûr qu’on a hâte de retrouver Nacho parce qu’on sait à quel point il nous fait du bien, a admis Samuel Piette. Plus ça prend du temps, plus ça nous fait mal, on ne va pas se le cacher.»

«Nacho va ajouter quelque chose de très significatif quand il va revenir, mais on ne veut pas qu’il se hâte et qu’il se blesse à nouveau en revenant trop vite», a ajouté Daniel Lovitz.

Piatti a raté les huit derniers matchs de l’équipe en raison d’une blessure à un genou. La semaine dernière, il semblait en voie de revenir au jeu quand une tension musculaire l’a forcé à quitter le terrain à mi-chemin d’une séance d’entraînement.

Diversifier l’attaque

Lovitz soutient que c’est une belle occasion de diversifier l’attaque de l’équipe.

«Il nous manque toujours, mais c’est important de ne pas avoir un style de jeu qui tourne autour d’une seule personne, c’est trop dangereux», a expliqué le défenseur.

«Tout le monde veut que Nacho revienne, mais il faut qu’on améliore l’aspect création de chances de marquer qui nous fait défaut. Certes, Nacho porte cette équipe depuis longtemps sur le plan offensif, mais à mesure que nous allons avoir des matchs à domicile, les choses vont s’égaliser.»