Séries LNH 2019

Tortorella ne veut rien savoir d’une victoire morale

Publié | Mis à jour

Les Blue Jackets ont subi une élimination dure à avaler, lundi soir, aux mains des Bruins, mais c’était tout de même la première fois que l’équipe accédait au deuxième tour des séries éliminatoires depuis sa fondation.

L’entraîneur de l’équipe, John Tortorella, n’a cependant pas trop donné de valeur à cet accomplissement, après le match.

«N'allez même pas là avec moi. Je ne vais pas écouter cette merde selon laquelle c'est un accomplissement d'atteindre le deuxième tour, je ne veux rien entendre de cela», a laissé tomber l’entraîneur, avec cette humeur des mauvais jours qui a fait sa réputation.

À voir: les Bruins franchissent une autre étape

Une pénalité qui fait jaser

«J'ai trouvé que c'était notre meilleur match de la série. On a joué dur», a indiqué l’Américain, avant de rendre hommage au gardien des Bruins, Tuukka Rask.

«Rask a brillé, il est l'une des grosses raisons (de la victoire des Bruins). On a eu des opportunités, mais Rask a brillé», a-t-il observé.

«On a continué à jouer mais le deuxième but, il a fait mal, a-t-il également mentionné. Quand tu regardes ce qui se passe à l'autre bout de la glace, on frappe des poteaux et il (Rask) fait les arrêts.»

Enfin, Tortorella n’a pas voulu commenter la pénalité de deux minutes attribuée à Charlie McAvoy, des Bruins, à la suite d’un coup à la tête de Josh Anderson qui, selon plusieurs, aurait mérité une sanction plus lourde.

«C'était un moment énorme... dont je ne vais pas discuter.»

Voyez le point de presse complet dans la vidéo ci-dessus.