Séries LNH 2019

La fin des Blue Jackets

Publié | Mis à jour

Les équipes Cendrillon ne survivent pas toujours en séries. Après le miracle contre le Lightning de Tampa Bay, les Blue Jackets de Columbus n’ont pas réussi à faire subir le même sort aux Bruins de Boston.

À VOIR : Tortorella ne veut rien savoir d’une victoire morale | Une pénalité qui fait réagir... Tortorella et «Bergy»!

Les Bruins ont retrouvé les Hurricanes de la Caroline en finale de l’Est en éliminant les Blue Jackets en six matchs grâce à une victoire de 3 à 0, lundi au Nationwide Arena.

«Je suis fier de cette équipe, je crois que nous venons de grandir malgré notre élimination, a dit le capitaine Nick Foligno. Nous formions un groupe spécial et c’est une belle ville pour jouer au hockey. J’espère que notre parcours aidera à convaincre certains gars de rester.»

Foligno faisait référence aux Sergei Bobrovsky, Artemi Panarin, Matt Duchene et Ryan Dzingel, quatre joueurs qui auront l’occasion d’attaquer le marché des joueurs autonomes le 1er juillet.

Une mauvaise décision

Pour une énième fois depuis le début des séries, une décision des arbitres a terni cette rencontre. En fin de deuxième période,

Charlie McAvoy a frappé Josh Anderson directement à la tête. Malgré la violence du coup, McAvoy a réfléchi seulement deux minutes au banc des punitions.

À la reprise, il n’y avait pas de doute. Le point d’impact était la tête et McAvoy n’a rien fait pour freiner son geste.

«Je ne discuterai pas de ce coup, a simplement répondu John Tortorella en se mordant les lèvres. C’était à un moment crucial dans le match.»

Les arbitres n’ont pas recours à la reprise vidéo pour juger d’une punition majeure. S’ils avaient eu droit à cette technologie ou si Tortorella avait reçu la permission de contester cette décision, Steve Kozari et Kelly Sutherland auraient sûrement reconnu leur erreur.

«Quand tu vois un gars qui se fait frapper de la sorte, tu espères que les arbitres vont prendre la bonne décision, a expliqué Foligno. Kelly et Steve ont un travail difficile, je le reconnais. Ça se passe rapidement. Ils ne cherchaient pas à se tromper. Mais je ne veux pas juste me plaindre. Nous n’avons pas perdu ce match uniquement en raison de cette décision. Nous n’avons pas marqué contre Rask et nous avons été zéro en cinq en supériorité numérique.»

George Parros, le préfet de discipline de la Ligue nationale, passera certainement un appel à McAvoy au cours des prochaines heures.

Le jeune défenseur des Bruins sera probablement suspendu pour le début de la finale de l’Est.

Promesse non tenue

John Tortorella avait promis de revenir au TD Garden pour y disputer un septième match.

Pour la deuxième année d’affilée, l’entraîneur en chef des Blue Jackets avait fait cette audacieuse prédiction. Il avait utilisé la même formule au premier tour des séries quand son équipe perdait 3 à 2 dans la série face aux Capitals de

Washington, il y a un an. Les Capitals avaient finalement gagné en six.

Un an plus tard, les Jackets ont encore perdu en six rencontres, mais cette fois au deuxième tour.

En matinée, Tortorella avait également dit que ses joueurs avaient semé le doute dans l’esprit de Tuukka Rask. Encore une fois, le bouillant entraîneur n’a pas trouvé les bons mots.

Rask étincelant

Le gardien des Bruins a joué un fort match en bloquant 39 tirs pour signer son premier jeu blanc des séries.

«Tuukka est un très bon gardien, il est un gardien étoile dans cette ligue, mais je crois que nous n’avons pas réussi à lui obstruer la vue assez souvent, a mentionné l’ailier Cam Atkinson. Quand il voit la rondelle, il fera l’arrêt.»

David Krejci, Marcus Johansson et David Backes ont marqué les trois buts des Bruins contre Bobrovsky.

Contrairement aux deux derniers matchs, les Bruins n’ont pas eu besoin de la contribution offensive des membres de son premier trio, Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak, pour s’imposer.

SOMMAIRE

Bruins 3 - Blue Jackets 0 | David Backes complète une belle séquence et marque son premier but des séries, c'est 3-0.

Bruins 2 - Blue Jackets 0 | Marcus Johansson prend un tir du haut de l'enclave et la rondelle échappe au gardien Sergei Bobrovsky, à mi-chemin en troisième période

Bruins 1 - Blue Jackets 0 | David Krejci saute sur un long retour de lancer et marque peu après la 12e minute de jeu en deuxième période