Crédit : Derik Hamilton-USA TODAY Sports

MLS

Le top 5 de la semaine en MLS

Publié | Mis à jour

La 10e semaine de la saison 2019 (et le premier tiers de celle-ci) est maintenant derrière nous. Habituellement, à ce point-ci de la saison, le portrait global des forces en présence commence à être bien défini.

Est-ce le cas cette année?

Parce que le top 3 dans l’Est est constitué, dans l’ordre, de l’Union de Philadelphie, D.C. United... et l’Impact. Les favoris attendus, Atlanta United, les Red Bulls et le New York City FC, commencent à peine à se réveiller après avoir été à la traîne pendant les deux premiers mois de la saison.

À voir également : l’Impact trébuche devant New York City

Blogue de Patrice Bernier: l'importance d'un bon début de saison

Après un bon début, le Crew vient de perdre cinq matchs de suite alors qu’Orlando s’accroche à la dernière place donnant accès aux éliminatoires. Ce qui représente une surprise!

Dans l’Ouest, les deux clubs de Los Angeles occupent la tête du classement bien que le Galaxy ait perdu, samedi, quelques heures avant que le LAFC ne soit forcé au nul à domicile contre Chicago.

Dans cette part du classement, la plus grande surprise vient peut-être du Dynamo de Houston, qui a enlevé le derby du Texas au compte de 2-1, au cours du weekend. Les hommes en orange sont en troisième place dans l’Ouest, mais surtout, ils ont une moyenne de 2,38 points par match depuis le début de la saison. C’est un sommet dans la MLS.

Pendant ce temps, San Jose est septième et donc, temporairement qualifié pour les éliminatoires. L’équipe semble trouver son rythme dans le système de l’entraîneur Matias Almeyda. C’est une autre surprise, tout comme la dégringolade récente de Kansas City, quoique le Sporting est actuellement pris avec plusieurs blessures.

Ça promet pour le reste de la saison...

Sur ce, voici le top 5 de la dernière semaine en MLS:

Osorio découpe les «Lions»

Le Toronto FC est allé chercher un gain de 2-0 à Orlando sans son attaquant-vedette Jozy Altidore, blessé. C’est une grosse perte, mais d’autres joueurs ont su prendre les bouchées doubles. L’international canadien Jonathan Osorio a certainement fait sa part avec ce but magnifique.

L’Union fait des ravages

Le Revolution a pris six buts au domicile de l’Union, samedi. Cela veut donc dire que l’équipe a dû subir l’insupportable «Doop Song» six fois dans le même match, ce qui s’ajoute aux blessures mentales déjà occasionnées par la raclée. On les plaint.

 

Cela dit, l’Union joue drôlement bien ces temps-ci et sa première place dans l’Est est méritée. La troupe de l’entraîneur Jim Curtin a également obtenu la victoire, mercredi, contre Cincinnati.

Encore Zlatan

Le Galaxy est une autre équipe qui joue très bien par les temps qui courent et évidemment, la contribution de Zlatan Ibrahimovic y est pour beaucoup. Bon, l’équipe a perdu contre des Red Bulls en pleine résurgence, samedi, mais «Ibra» a tout de même mis son neuvième but de la saison (en huit matchs) en plus de fournir une passe décisive.

Parlant de passe, celle de Diego Polenta qui a mené au but de Zlatan, elle était très belle. Polenta est un défenseur!

Salut Maxime!

Les Whitecaps connaissent un début de saison en dents de scie sous l’égide de leur nouvel entraîneur Marc dos Santos et la patience est de mise à Vancouver. L’équipe a néanmoins réussi à arracher une première victoire à l’étranger, vendredi au Colorado. Cet arrêt du gardien québécois Maxime Crépeau a gardé l’équipe dans le match alors que la marque était de 2-2.

Un arrêt de classe mondiale, comme l’a dit l’analyste sur la séquence!

Le missile de Roldan

Le milieu de terrain Cristian Roldan pourrait connaître sa grande éclosion cette année à Seattle et à travers la MLS maintenant qu’Ozzie Alonso a déménagé ses pénates au Minnesota... où les Sounders jouaient, samedi. Ça s’est terminé sur un nul de 1-1, mais Roldan a marqué tout. Un. But.