Crédit : AFP

LNH

«Je ne sais pas si je vais rester» - Lundqvist

Publié | Mis à jour

Vieillissant, Henrik Lundqvist ne se fait pas d’illusions. Même s’il souhaite terminer sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Rangers de New York, il sait qu’il devra peut-être faire ses valises malgré tout.

À 37 ans, Lundqvist doit encore disputer deux saisons prévues à son contrat de sept ans d’une valeur annuelle de 8,5 millions $. Son entente est assortie d’une clause de non-mouvement complète, ce qui permettra au vétéran suédois d’avoir son mot à dire, si l’équipe souhaite se départir de ses services.

«Je ne sais pas si je vais rester avec les Rangers toute ma carrière, a commenté Lundqvist au quotidien suédois Expressen, selon ce qu’a rapporté le site officiel de la LNH, lundi. Il reste deux ans à mon contrat et mon objectif a toujours été de rester avec les Rangers, mais lorsque vous arrivez à un âge avancé, vous ne savez jamais.»

«Je sais ce que je veux, mais si le club a d'autres idées, je sais que je devrai écouter. On ne peut pas penser juste à soi.»

Lundqvist a connu lors de la dernière saison son pire rendement en carrière, sans pour autant que ses statistiques ne soient catastrophiques. Il a maintenu un dossier de 18-23-10, une moyenne de buts alloués de 3,07 et un taux d’efficacité de ,907.

Une bonne relève

Les Rangers ont toutefois ouvertement amorcé un processus de reconstruction. Et, au grand dam de Lundqvist, l’organisation est bien nantie devant les filets.

En effet, elle peut compter sur Alexandar Georgiev, âgé de 23 ans, qui a conservé une fiche de 14-13-4 et un taux de ,914 lors de la dernière saison, comme second.

De plus, les Rangers ont fait parapher une entente au gardien Igor Shesterkin la semaine dernière. Ce dernier a montré une fiche de 24-3-1, une moyenne de buts alloués de 1,11 et un taux de ,953 en 28 rencontres avec le SKA de Saint-Pétersbourg lors de la campagne qui s’est terminé ce printemps.

La compétition sera donc féroce au prochain camp d’entraînement du club. D’ici là, Lundqvist participera au Championnat du monde, qui aura lieu du 10 au 26 mai en Slovaquie.

«Parfois, le rêve peut ne pas aboutir à la fin... Nous verrons ce qui se passe. Pour l'instant, je me concentre sur le prochain Championnat du monde.»