Impact

Ignacio Piatti ratera au moins deux autres matchs

Publié | Mis à jour

La vedette de l'Impact de Montréal Ignacio Piatti ratera au moins deux autres rencontres.

Toujours ennuyé par une blessure au genou droit, l'Argentin de 34 ans n'affrontera donc pas les Red Bulls de New York, mercredi, et le FC Cincinnati, samedi.

Le milieu de terrain a été blessé durant le troisième match de la campagne face à l'Orlando City SC, le 16 mars. En trois rencontres, Piatti a trouvé le fond du filet à trois reprises. Malgré son absence prolongée, l'Impact montre un dossier de 5-4-2 depuis le début de la saison.

Il reste que composer sans «Nacho» demeure une mission compliquée pour l’Impact, tant pour les joueurs que pour le personnel d’entraîneurs.

«On joue quand même depuis un certain temps sans Nacho, a rappelé l’entraîneur Rémi Garde, lundi. On ne peut pas tout mettre sur l'absence de Nacho, mais encore plus à domicile, quand on connaît son ratio de buts à domicile/à l'extérieur lors des saisons précédentes, son absence se fait cruellement sentir.»

Saphir Taïder, qui a une «belle relation technique» sur le côté gauche avec le maître à jouer de l’Impact, est l’un de ceux qui souffrent le plus de son absence, a également observé le technicien français.

«Là on est en train de travailler différemment, de compenser cette absence», a réitéré l’entraîneur.

Browne en pleine ascension

L’une des façons, pour l’Impact, de compenser l’absence de Piatti pourrait être de donner graduellement plus de responsabilités à Omar Browne. Le Panaméen n’est avec le club que depuis deux ou trois semaines, mais ses deux apparitions en match, à titre de remplaçant, ont emballé beaucoup de monde.

Garde semble bien l’aimer lui aussi, mais il entend prendre son temps avec l’agile et créatif ailier.

«Ça prend un petit peu de temps, mais l'idée est de l'utiliser sur ses qualités qui sont de pouvoir casser des lignes balle au pied et aussi de pouvoir donner des ballons dans la profondeur après, a-t-il expliqué. Il a une palette intéressante, je n'ai pas changé d'avis sur lui.»

L’entraîneur fait toujours attention, avec ses nouveaux joueurs, de les intégrer dans le jeu petit à petit, parce que leur mettre immédiatement de grosses responsabilités sur les épaules, «ce n'est pas souvent leur rendre service».

Cela dit, Browne «se rapproche d'une titularisation», a indiqué Garde.

Le Bleu-Blanc-Noir s’est incliné 2 à 0 devant le New York City FC, samedi dernier. La prochaine mission, mercredi contre les Red Bulls dans le New Jersey, ne sera pas simple non plus.

«C'est une équipe qui a fait un démarrage de championnat qui n'était pas au niveau où on l'attend, c'est une équipe qui veut mieux que son classement, a souligné l’entraîneur. On est prévenus. Ce sera un match où il faudra aussi, pour sortir du pressing, batailler et être forts mentalement.»