Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Craig Berube inspire confiance

Publié | Mis à jour

Depuis son arrivée à la barre des Blues de St. Louis, Craig Berube a ramené ceux-ci sur la bonne voie et en séries éliminatoires, il a également aidé sa troupe à rebondir après une performance décevante.

En retard 3 à 2 dans leur duel face aux Stars de Dallas, les Blues avaient du pain sur la planche, surtout qu’ils avaient déçu leurs partisans en encaissant un revers de 2 à 1 à domicile, vendredi. Cependant, les mots d’encouragement de leur entraîneur-chef ont eu un effet bénéfique, car ils ont signé une victoire de 4 à 1 pour égaler les chances dans la série qui se terminera mardi.

Sans trop faire de bruit, Berube a relevé son club après le congédiement de son prédécesseur Mike Yeo et il a encore son mot à dire dans le parcours des siens en phase d’après-saison.

«Il a peut-être une recette spéciale qu’on ne connaît pas. Les bons instructeurs trouvent les combinaisons appropriées et tout ce qu’il faut pour faire fonctionner leur groupe», a souligné le capitaine Alex Pietrangelo au site NHL.com.

Aussi, il ne sert à rien d’émettre de grandes prédictions dans les médias ou d’y aller avec des envolées oratoires pour motiver les joueurs, selon Berube, qui a lui-même une large expérience de hockeyeur professionnel.

«Je vais droit au but et je parle toujours ainsi. Je pense que c’est important, mais à vrai dire, ils savent déjà ce qu’ils doivent modifier avant même que je leur dise. Ils comprennent que s’ils jouent de la bonne façon en plaçant l’équipe au centre de leurs priorités et offrant du bon jeu collectif, nous formons un club solide», a-t-il affirmé.

Les effets de la pensée positive

Si les Blues ont pu prolonger leur parcours momentanément, c’est également grâce à une attitude positive prônée par leur pilote, pour qui il n’est pas question de penser à la défaite.

«Nous croyions tous revenir à la maison pour un septième match. Pourquoi n’y penserions-nous pas? Nous formons un groupe ayant confiance en lui, nous avons joué du bon hockey pendant longtemps et nous allons continuer à le faire, a-t-il dit. Maintenant, c’est l’égalité. On va se préparer pour la partie numéro 7 et on doit oublier la précédente. C’est fini et on doit être prêt pour une rencontre difficile.»