Séries LNH 2019

L'Avalanche ne travaille pas assez

Publié | Mis à jour

D’après son entraîneur-chef Jared Bednar, l’Avalanche du Colorado devra offrir un effort nettement supérieur lundi pour espérer prolonger sa saison.

Bednar est demeuré sur son appétit durant le cinquième match de la demi-finale de l’Association de l’Ouest qui s’est terminé par une défaite de 2 à 1 aux mains des Sharks à San Jose. Avec un retard de 3 à 2 dans la confrontation au meilleur de sept rencontres, la formation de Denver devra être plus convaincante à tous les niveaux.

«Les Sharks ont travaillé et nous ont battus sur cet aspect. Ils ont ainsi gagné la partie, a mentionné l’instructeur au site NHL.com. Leur unité d’infériorité numérique nous a ralentis quelque peu. Nous avons ensuite commencé à retrouver nos jambes, mais de façon générale, ils ont été plus compétitifs que nous.»

Tenus en échec lors de leurs trois attaques massives, samedi, les porte-couleurs de l’Avalanche souhaitent trouver une faille dans le jeu du gardien Martin Jones, de plus en plus solide à mesure que les séries avancent. Celui-ci a amélioré ses statistiques du printemps depuis le début du duel face au Colorado, de sorte que son taux d’efficacité est de ,913.

MacKinnon blanchi 

Pendant ce temps, le joueur d’avant Nathan MacKinnon a vu sa séquence de matchs avec au moins un point s’arrêter à huit. Il a été limité à un tir en plus de 22 minutes de jeu; certes, l’attaquant a tenté huit lancers, mais quatre d’entre eux ont été bloqués et trois autres ont raté la cible.

«Ils ont un plan contre lui, similaire à celui que nous prônons face à quelques gars de l’autre équipe, a affirmé Bednar. Et je ne sais pas s’il y avait quelque chose de différent, mais leurs joueurs ont travaillé et appliqué un échec-avant solide contre notre gros trio [complété par Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog]. Je ne pense pas que notre ligne a été bonne, elle doit être meilleure.»

«Il y a des aspects du jeu, et ça concerne toute l’équipe, où il faut être supérieur. On doit mettre plus de pression. On a accordé trop d’occasions, puisque notre meilleur joueur a été notre gardien [Philipp Grubauer], a-t-il poursuivi. Il devrait y avoir un peu de frustration, car nous avons qu’on peut mieux jouer. Nous regarderons certaines séquences sur vidéo, nous tournerons la page et nous serons prêts à jouer.»

Le défenseur Ian Cole s’attend aussi à un effort soutenu de ses coéquipiers, lundi.

«Ce fut une série serrée. Les Sharks misent sur une bonne formation et ils ne lâcheront pas juste parce qu’ils ont gagné un match. Et nous n’abandonnerons pas. Je pense que la sixième rencontre se déroulera à un niveau de désespoir jamais vu. On ne s’attend à rien d’autre.»