Séries LNH 2019

Hurricanes: Don Cherry en rajoute

Publié | Mis à jour

Les Hurricanes de la Caroline continuent d’accumuler les victoires en séries éliminatoires et attirent davantage de gens au PNC Arena, mais cela n’empêche pas le commentateur Don Cherry de rester froid à leur égard.

Durant son segment télévisé à l’émission «Hockey Night in Canada» du réseau Sportsnet, samedi soir, l’ancien entraîneur-chef des Bruins de Boston a refusé de reculer sur ses propos controversés.

Il ne regrette aucunement d’avoir qualifié les joueurs de l’équipe de «bande d’imbéciles» (en anglais, «Bunch of Jerks»), et ce, même si cette déclaration a motivé les Hurricanes et incité l’organisation concernée à exploiter l’histoire en offrant divers articles promotionnels évoquant les mots de Cherry.

Ce dernier n’accepte toujours pas les célébrations d’après-victoire auxquelles les spectateurs ont eu droit en Caroline pendant la saison régulière.

«Je ne comprends pas cela. Je l’ai dit au Canada et ça s’est transporté là-bas. Et c’est fascinant, car ils savent que c’est la mauvaise chose à faire», a-t-il déclaré.

«Je n’embrasse rien, a-t-il ajouté quand il fut interrogé sur ses états d’âme relatifs aux succès des Hurricanes en séries. J’ai mentionné qu’ils avaient l’air d’une bande d’imbéciles en nageant comme un poisson dans l’eau et en mimant une boule de quilles. C’est le hockey professionnel et personne ne fait cela, à part eux.»

La direction visée?

Selon lui, la haute direction de la formation souhaitait attirer davantage de gens et offrir une expérience-client hors de l’ordinaire. Ainsi, Cherry est bien au fait que les foules sont en hausse. Or, à ses yeux, l’explication est simple : le club gagne et ce ne sont pas les festivités d’après-match qui ont incité les amateurs à se présenter à l’aréna, selon lui.

«Tout cela est parti d’en haut. [...] On m’a dit que le propriétaire [Tom Dundon] leur avait demandé de divertir les spectateurs. Par contre, ils attirent encore 13 000 personnes par rencontre. Et ceux qui se pointent là, maintenant que l’équipe récolte des victoires, bien, ce sont des gens qui y vont seulement parce que ça va bien, pas en raison des imitations de poissons», a-t-il émis.