Séries LNH 2019

Les Bruins remportent un match complètement fou!

TVA Sports et Agence QMI

Publié | Mis à jour

On croyait que plus la série avancerait et plus les Bruins seraient rattrapés par la fatigue d’un premier tour éreintant. Il semble que ce soit plutôt le contraire.

Pour un deuxième match de suite, le premier trio des Bruins a pris les choses en mains. Brad Marchand a mené la charge avec trois points. En plus de faire lui-même bouger les cordages, il s’est fait complice des deux buts David Pastrnak, dont celui de la victoire.

Le Tchèque a mis la touche finale à une troisième période de fou avec 88 secondes à écouler au match, procurant un difficile gain de 4 à 3 aux Bruins devant une foule en liesse massée à l’intérieur du TD Garden.

Les Bruins auront une première occasion de rejoindre les Hurricanes de la Caroline en finale de l’Association de l’Est, lundi, à Columbus.

Disons que Marchand, hué lors du dernier match au Nationwide Arena, a trouvé une façon plus efficace et productive de se faire détester par les partisans des Blue Jackets.

Même s’ils feront face à l’élimination devant leurs partisans, les Blue Jackets sont loin d’être abattus. John Tortorella fut clair à ce sujet, y allant même d’une prédiction.

«Je crois fermement que nous serons de retour pour le septième match.»

«Qu’est-ce qui te fait dire ça? Pourquoi es-tu si confiant?» lui a demandé un confrère.

«Parce que nous serons de retour», a sèchement répondu l’entraîneur des Blue Jackets.

Le sacrifice de McAvoy

Dans le camp des vainqueurs, on préférait davantage parler du sacrifice de Charlie McAvoy que de la contribution de la première unité.

En fin de match, le défenseur des Bruins a dû retraiter au vestiaire après avoir bloqué un tir d’Artemi Panarin avec l’intérieur de sa cheville droite.

«C’est un gros jeu de sa part. C’est le genre de sacrifice qui devient contagieux. Des joueurs qui se donnent comme ça, c’est ce dont nous avons besoin à ce temps-ci de l’année», a déclaré Patrice Bergeron.

«Quel jeu! Panarin est leur meilleur joueur pour décocher des tirs sur réception. Qui sait ce qui serait arrivé (si la rondelle était passée)?», s’est réjouit Rask.

Pendant un instant, on a craint le pire, mais en se présentant pieds nus pour les entrevues d’après-match, McAvoy a confirmé qu’il y avait eu plus de peur que de mal.

«Je savais que je n’aurais pas le temps de placer mon bâton, alors j’ai étiré la jambe. J’ai été chanceux que la rondelle me frappe», a-t-il décrit.

Tout s’écroule

Si McAvoy a dû sacrifier son corps, c’est que tout s’est écroulé pour les Bruins dans les 10 dernières minutes.

Pendant les 50 premières minutes de la rencontre, on a eu droit à un duel de gardien du tonnerre. À ce moment, David Krejci et Marchand étaient les deux seuls marqueurs de la rencontre.

On se disait que l’avance des Bruins aurait pu être plus grande, n’eût été les acrobaties de Sergei Bobrovsky. Spécialement au cours du deuxième vingt, pendant lequel l’homme masqué des Blue Jackets ressemblait davantage à un danseur de kalinka qu’à un gardien de but.

Rask avait également offert sa part de petits bijoux.

Puis, le toit s’est écroulé. Les deux équipes se sont échangé quatre buts dans un intervalle de 3 mins 25 s. Soudainement, avec une égalité de 3 à 3, on se dirigeait allègrement en prolongation pour la troisième fois de cette confrontation.

C’est alors que Pastrnak a inscrit son quatrième but en quatre rencontres. C’est dire comment une situation peut tourner rapidement en séries éliminatoires. Il y a cinq jours, on se demandait ce qui n’allait pas avec le numéro 88 des Bruins. À ce moment, il n’avait récolté qu’un but en six matchs.

Cam Atkinson volé?

Du côté des Jackets, Cam Atkinson a été une véritable plaie pour Rask. Même s’il a été limité à une mention d’assistance, il est celui qui s’est approché le plus dangereusement du filet des Bruins.

C’est fascinant comment, à 5 pieds, 8 pouces, cet attaquant n’a pas froid aux yeux. Et ce, même si chaque pouce doit être chèrement acquis. D’ailleurs, il croyait bien avoir créé de nouveau l’impasse dans les derniers moments du match, mais les officiels ont soutenu que la rondelle n’avait jamais franchi la ligne rouge.

De retour dans le vestiaire, Matt Duchene n’était pas du même avis

«On devrait tous être encore sur la patinoire en train de jouer. Nous devrions être en prolongation», a-t-il lancé.

Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Sa saison, et celle de ses coéquipiers, est maintenant en jeu.

Voyez tous les buts ci-dessous.

___________________________

TROISIÈME PÉRIODE

18:32 - BUT! L'attaquant des Bruins David Pastrnak marque de nouveau, cette fois en redirigeant une belle passe de l'attaquant Brad Marchand.

13:58 - BUT! Le défenseur des Blue Jackets Dean Kukan marque à l'aide d'un puissant lancer frappé dans la lucarne sur une passe de l'attaquant Artemi Panarin.

12:07 - BUT! L'attaquant des Blue Jackets Ryan Dzingel déjoue le gardien des Bruins Tuukka Rask grâce à un tir parfait dans le haut du filet à la suite d'un beau jeu de l'attaquant Matt Duchene.

11:16 - BUT! L'attaquant des Bruins David Pastrnak déjoue le gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky à l'aide d'un tir des poignets parfait.

10:33 - BUT! Le défenseur des Blue Jackets Seth Jones réduit l'écart à un seul but avec un tir sur la jambière gauche du gardien des Bruins Tuukka Rask qui se faufile tout juste derrière la ligne rouge.

04:51 - BUT! L'attaquant des Bruins Brad Marchand double l'avance des siens en récupérant son propre retour de lancer dans l'enclave après un arrêt spectaculaire du gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky.

00:00 - Début du troisième vingt.

DEUXIÈME PÉRIODE

09:52 - Le défenseur des Bruins Torey Krug est puni pour avoir accroché l'attaquant des Blue Jackets Nick Foligno.

01:39 - BUT! L'attaquant des Bruins David Krejci surprend le gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky en ratant complètement son tir.

00:00 - Début du deuxième tiers.

PREMIÈRE PÉRIODE

20:00 - Sergei Bobrovsky (9 arrêts) et Tuukka Rask (8 arrêts) ont été parfaits au cours du premier vingt.

13:43 - Les Blue Jackets sont punis pour avoir envoyé trop de joueurs sur la patinoire.

11:35 - Le défenseur des Bruins Charlie McAvoy est puni pour coup de bâton à l'endroit de l'attaquant Boone Jenner.

09:03 - L'attaquant des Blue Jackets Cam Atkinson est puni pour coup de bâton à l'endroit de l'attaquant des Bruins Marcus Johansson.

00:00 - Début de la rencontre.