JiC

JiC: Pascal n'a rien d'un «journeyman»!

Publié | Mis à jour

C’est connu, Jean Pascal est un vieux loup qui adore les défis. C’est pourquoi, à 36 ans, le Québécois disputera un 11e combat de championnat du monde, le 29 juin prochain.

Son prochain adversaire, Marcus Browne, est un client coriace. Mais Pascal est en excellente forme et il peut en donner pour son argent à l’Américain, selon Jean-Charles Lajoie.

«Il a un menton extraordinaire, a-t-il mentionné, vendredi, à l'émission "JiC". Ce n’est pas un "journeyman", ce n’est pas un faire-valoir qui va monter sur le ring et qui va s’étendre longtemps comme Philomène au deuxième ou au troisième round, saisir le chèque et s’en aller chez lui.»

Une victoire de Pascal à ce stade de sa carrière serait l’équivalent de «ressortir le billet gagnant à la poule aux œufs d’or», a illustré "JiC", qui a toutefois émis une mise en garde.

«Seule ombre au tableau : attention Jean, ne te fais pas mal. Tu as une grande carrière qui t’attend à l’extérieur du ring et une longue vie qui t’attend une fois que tu seras sorti de l’arène et que tu auras remisé tes gants à tout jamais. Ce serait bien que tu aies toutes tes facultés pour mener à bien cette carrière.»

Voyez l'édito de Jean-Charles dans la vidéo ci-dessus.