Impact

L'Impact compte poursuivre sur sa lancée

Publié | Mis à jour

Pour la première fois de la saison, l’Impact aura la chance de remporter une troisième victoire consécutive en recevant le New York City FC au Stade Saputo, samedi en fin d’après-midi.

Voyez cette rencontre dès 16h sur les ondes de TVA Sports!

Le Bleu-blanc-noir a récolté deux blanchissages à ses deux dernières sorties, des victoires de 3 à 0 contre le Revolution en Nouvelle-Angleterre et de 1 à 0 sur le Fire de Chicago au Stade Saputo.

Et pour un huitième match de suite, c’est sans Ignacio Piatti que l’Impact sautera sur le gazon.

La troupe de Rémi Garde va plutôt bien en l’absence de son grand leader puisqu’elle s’est forgé une fiche de 3-2-2 et a récolté cinq jeux blancs, ce qui la place au sommet de l’Association Est de la MLS sur un pied d’égalité avec l’Union de Philadelphie et D.C. United qui totalisent aussi 17 points.

De l’espoir

Piatti ne sera donc pas du match, mais il y a de l’espoir pour le revoir à court terme.

«Nacho, ça sera trop juste [pour samedi], j’espère que sur les deux autres matchs à l’extérieur, la semaine prochaine, il pourra être de retour dans le groupe», a avancé Rémi Garde.

«En ce qui concerne son genou, Nacho dit que ça va bien, a poursuivi l’entraîneur. Tout se passait bien jusqu’au moment où il était dans le jeu avec ses coéquipiers et qu’il a senti une petite tension musculaire.»

Bacary Sagna sera aussi sur la touche. Il a ressenti un petit problème au cours du match de dimanche contre Chicago. C’est donc Zachary Brault-Guillard qui jouera comme arrière droit. Le jeune homme a très bien paru à ses deux premiers départs.

En milieu de terrain, même s’il a sauté des entraînements cette semaine, Saphir Taïder sera à son poste. Rémi Garde a précisé qu’on gérait son énergie et qu’il ne s’agissait pas d’une blessure.

Bon adversaire

Il s’agira d’une seconde confrontation entre l’Impact et New York City cette saison. Le premier rendez-vous s’était soldé par un verdict nul de 0 à 0 au Yankee Stadium il y a un mois.

La formation bleu poudre va bien malgré sa septième position au classement. Elle est la seule équipe de l’Est à n’avoir perdu qu’un match. Mais elle a six verdicts nuls au compteur, ce qui explique sa récolte de 12 points.

Rémi Garde estime d’ailleurs que l’adversaire du jour est plus à l’aise sur les gazons adverses qu’au Yankee Stadium.

«C’est une équipe qui évolue différemment à l’extérieur et je crois même que ses joueurs sont présentement plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile parce qu’elle a plus d’espace.»

«Les adversaires jouent à domicile et ont tendance à vouloir faire le jeu et c’est là qu’ils sont dangereux parce qu’ils jouent bien au foot ensemble.»

Et il n’a pas tort. New York City a disputé cinq matchs à domicile où il n’a marqué que quatre buts alors qu’il en a récolté sept en quatre sorties à l’extérieur. Il accorde aussi plus de buts à l’étranger, soit neuf contre seulement trois au Yankee Stadium.

Et pour en rajouter une couche, NYCFC n’a jamais perdu au Stade Saputo depuis son entrée dans la MLS (3-0-1).

Tête baissée

Daniel Lovitz croit qu’on aura droit à un match plus intéressant que la bouillie hermétique qu’impose généralement le petit terrain mal foutu du Yankee Stadium.

«Tous les matchs se ressemblent quand on joue là-bas. Cette fois-ci, nous allons tenter d’être plus expressifs et agressifs.»

Samuel Piette croit pour sa part que c’est la forme défensive qui va primer dans ce duel.

«On a eu une bonne structure défensive. Avoir ça à la maison contre eux ça peut être très bon, mais c’est un match un peu différent.»

«C’est une équipe qui a beaucoup de qualités en possession, et le fait d’avoir un terrain plus grand peut l’aider.»