Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Les duos les plus prolifiques de l'histoire en séries

Publié | Mis à jour

Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen semblent inarrêtables depuis le début des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH), si bien qu’ils trônaient, avant les matchs de vendredi, au premier rang du classement des pointeurs avec une récolte de 13 points chacun.

Voici cinq duos de coéquipiers qui ont marqué les esprits par le passé, en route vers une conquête de la Coupe Stanley.

Wayne Gretzky et Paul Coffey, Oilers d’Edmonton, 1985: 84 points

C’est en 1985 que Wayne Gretzky a offert la plus grande performance de l’histoire de la LNH en séries éliminatoires: 17 buts, 47 points et un différentiel de +27... Tout ça en seulement 18 parties! Avec le prolifique défenseur Paul Coffey, qui avait récolté 37 points, les deux hommes peuvent se vanter d’être les deux coéquipiers les plus productifs de tous les temps lors des éliminatoires, lors d’une même année.

Ajoutez à cela le travail de Jari Kurri (19 buts et 31 points), de Glenn Anderson (10 buts et 26 points) et de Mark Messier (12 buts, 25 points), et il est facile de comprendre pourquoi les Oilers n’ont perdu que trois matchs en route vers la conquête de la Coupe Stanley.

Mario Lemieux et Mark Recchi, Penguins de Pittsburgh, 1991: 78 points

En 1991, Mario Lemieux était toujours en quête d’un premier titre. C’est dans ce cadre qu’il a connu son meilleur tournoi printanier, avec 16 filets et 44 points en 23 rencontres. À ses côtés, Mark Recchi fait bien également avec un total de 10 buts et 34 points, quelques années avant de se joindre au Canadien de Montréal.

Gretzky et Messier, Oilers, 1988: 77 points

Considéré comme le meilleur attaquant de tous les temps par plusieurs, Gretzky ne pouvait évidemment pas se trouver dans ce palmarès qu’une seule fois. En 1988, c’est avec Messier qu’il a uni ses forces pour remporter une quatrième coupe Stanley.

«La Merveille» a obtenu 43 points et Messier 34.

Evgeni Malkin et Sidney Crosby, Penguins, 2009: 67 points

En 2008, les Penguins se sont inclinés en finale de la Coupe Stanley face aux Red Wings de Detroit. Malkin ne l'a visiblement pas digéré, connaissant des séries du tonnerre l’année suivante. Ainsi, le Russe a connu le meilleur parcours éliminatoire depuis le début des années 2000 avec 36 points en 24 duels. Avec la récolte de 31 de Crosby, les Penguins ont finalement pris leur revanche en disposant des Wings.

Mike Bossy et Bryan Trottier, Islanders de New York, 1981: 64 points

Mike Bossy et les Islanders ont remporté quatre coupes Stanley consécutives entre 1980 et 1983. Le joueur-vedette québécois a connu ses meilleurs moments en 1981, faisant scintiller la lumière rouge 17 fois en 18 parties. Il a également obtenu 18 mentions d’aide pour un total de 35 points. Trottier a également contribué à la cause avec 11 buts et 29 points.