Séries LNH 2019

«Ça fait longtemps qu’ils sont derrière leur équipe» - Pascal Leclaire

Publié | Mis à jour

Les Blue Jackets de Columbus n’ont pas nécessairement la réputation de posséder des partisans particulièrement bruyants et engagés. Depuis le début de séries, c’est tout le contraire qui se produit.

L’ambiance au Nationwide Arena est survoltée lors de cette grande danse du printemps. Et le niveau de décibels a probablement augmenté après le balayage des «Jackets» face au Lightning de Tampa Bay lors du premier tour.

L’ancien gardien de but de la LNH Pascal Leclaire, qui avait été repêché par la formation de l’Ohio en 2001, le huitième au total, est bien placé pour discuter des partisans de son ex-équipe, qui avait amorcé ses activités lors de la saison 2000-2001.

«Ce n’était pas pareil que présentement, mais l’ambiance était excellente, s’est rappelé Leclaire, jeudi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Les gens étaient vraiment excités d’avoir une équipe de hockey.

«Columbus est une ville de football avec l’Université Ohio State et le campus est au centre-ville. Pour eux, les Buckeyes, c’est un peu comme les Canadiens de Montréal. L’engouement était nouveau, mais l’aréna était plein tous les soirs. Les gens étaient excités, mais ils ne comprenaient pas tout le jeu. Mais ils étaient là. [...] Ça fait longtemps qu’ils sont derrière leur équipe, c’est l’fun à voir.»

Leclaire est d’ailleurs également bien placé pour discuter des performances extraordinaires du gardien des Blue Jackets Sergei Bobrovsky, qui est d’ailleurs en nomination pour l’obtention du trophée Vézina.

«Depuis deux ou trois ans, Bobrovsky est vraiment excellent à Columbus, a noté Leclaire. Pour moi, c’est le genre de gardien qui est l’fun à regarder. Il est athlétique, explosif et spectaculaire. Présentement, il a d’excellentes séries.»

Bobrovsky fait toutefois partie d’un trio de joueurs autonomes en devenir d’importance à Columbus en compagnie des attaquants Artemi Panarin et Matt Duchene, qui pourraient devenir libres comme l’air le 1er juillet prochain.

«À ce stade-ci de leur carrière, ils vont faire de l’argent partout, a philosophé Leclaire. Il faut avoir une bonne organisation et qu’elle ait une chance de gagner, c’est le point le plus important.

«Après ça, la ville de Columbus, ça dépend des personnalités, mais c’est une ville extrêmement attrayante pour les familles. Les banlieues sont extraordinaires et le rythme de vie n’est pas très cher comparé à d’autres endroits aux États-Unis. C’est peut-être moins "flyé" que New York ou Los Angeles, mais c’est un superbe endroit pour vivre avec sa famille.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.


Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio