Boxe

Rivas devient millionnaire!

Publié | Mis à jour

Le boxeur Oscar Rivas ne craint pas l’adversité pour son prochain combat, car non seulement son adversaire britannique est plus grand et plus gros que lui, mais Dillian Whyte aura aussi l’avantage de se battre devant ses partisans à Londres, le 20 juillet.

«Depuis 20 ans que je boxe, je me bats contre des gars plus grands. Ça ne m’inquiète pas», a dit en point de presse mercredi le Colombien d’origine qui s’entraine au Québec avec le Russe Arslanbek Makhmudov, un colosse de 6 pi et 5 po, sous les ordres de Marc Ramsay.

«Whyte est grand, mais parfois, il laisse trop d’ouvertures. J’ai l’intention de travailler beaucoup au corps. La façon de commencer le combat sera très importante. Tout le temps après les troisième et quatrième rounds, il commence à être fatigué», a précisé Rivas (26-0-0, 18 K.-O.) qui a visionné les affrontements de son rival.

Il compte donc sur sa technique, sa vitesse et son endurance contre Whyte (25-1-0, 18 K.-O.). Ce dernier est plus puissant et a affronté des boxeurs professionnels plus coriaces, comme Anthony Joshua qui lui a infligé sa seule défaite en carrière.

«La clé, c’est moi. Je veux montrer au monde que je suis capable», a-t-il dit, soulignant être rétabli d’une blessure à l’épaule ayant commencé à l'ennuyer avant sa victoire contre Bryant Jennings en janvier.

Pour l’emporter, le Québécois d’adoption mise sur une préparation sans faille. Il s’entraînera durant trois semaines en altitude à Bogota, en Colombie, avant d’en passer trois autres à Paris pour se débarrasser du décalage horaire avant le duel.

«Je n’ai jamais eu un budget comme ça pour la préparation, a dit son gérant Stéphane Lépine. On aura les meilleurs équipements possible et les meilleurs physiothérapeutes, ainsi que les meilleurs partenaires de "sparring". Rien ne sera négligé.»

Voyez le reportage de Paul Rivard dans la vidéo ci-dessus. 

Beaucoup d’argent

Yvon Michel, le promoteur de Rivas, n’y va pas avec le dos de la cuillère pour qualifier l’importance de cette confrontation contre celui considéré comme le meilleur poids lourd du monde derrière les champions Deontay Wilder, Tyson Fury et Anthony Joshua.

«L’avenir d’Oscar va vraiment se décider le 20 juillet à Londres, a-t-il dit sans détour. Il va faire plus d’argent que ses 25 premiers combats mis ensemble ce soir-là. Et c’est beaucoup plus qu’il aurait fait à Las Vegas [s’il s’était battu en sous-carte de Tyson Fury].»

Michel souligne que beaucoup d’argent coule dans la catégorie des poids lourds ces dernières années.

«Comme aspirant, il va faire plus d’argent que les champions il y a 3-4 ans, a dit Michel. La promotion et la publicité en Grande-Bretagne pour ce combat vont avoir un impact. Il sera connu pour le reste de sa carrière.»

Sky Sports viendra même ici pour faire un portrait de Rivas afin de le faire mieux connaître en Grande-Bretagne.

«La vie ne sera plus la même pour Oscar», a-t-il ajouté.

Si Rivas gagne, un combat de championnat sera envisageable. Ses deux prochains affrontements seraient organisés par GYM en partenariat avec Matchroom, qui représente Whyte. S’il perd, le Britannique d’origine jamaïcaine aurait donc droit à un combat revanche contre le boxeur montréalais lors d’un de ses deux duels.

Rivas a accordé une entrevue à l’émission de TVA Sports Les Partants, mercredi midi. À voir dans la vidéo ci-dessous.