Séries LNH 2019

Brad Marchand aurait dû être puni, dit Gary Bettman

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Bruins de Boston Brad Marchand a encore fait parler de lui, mardi soir à Columbus, et pour une bien mauvaise raison.

La petite peste, qui s’était amusée à briser le bâton de Cam Atkinson lors du premier duel de la série contre les Blue Jackets, a cette fois pris pour cible Scott Harrington. Lors d’un arrêt de jeu en fin de match, Marchand a donné un coup de poing vicieux derrière la tête du défenseur, qui ne pouvait anticiper le geste.

Le numéro 63 des Bruins ne sera toutefois pas suspendu.

Devant le sous-comité sur les commotions cérébrales qui siégeait mercredi à Ottawa, le commissaire Gary Bettman a cependant reconnu qu'il y aurait dû avoir une pénalité décernée sur le jeu, mardi. Marchand a reçu un avertissement de la ligue, a déclaré Bettman, et s'il commet un autre geste du genre, il sera suspendu. 

Voyez la séquence dans la vidéo ci-dessus. Ci-dessous, Marchand a réagi aux vives critiques à son endroit après l'entraînement de mercredi à Columbus.

«C’est normal, il y a davantage d’attention médiatique durant les séries, mais je ne me préoccupe pas de ce qui se dit et s’écrit dans les médias et sur les réseaux sociaux, a-t-il affirmé.

«Ce n’était pas un geste nécessaire. Jake DeBrusk a reçu plusieurs coups devant le filet. C’était en réaction à ça», s’est justifié Marchand. 

L'entraîneur-chef des Blue Jackets, John Tortorella, a pour sa part été interrogé à propos du coup après la rencontre : «Je ne vous livrerai pas mes pensées. Je n'ai pas besoin de le faire. Vous pouvez trouver quelque chose par vous-mêmes.» 

La formation de l'Ohio a pris les devants 2-1 dans la série de deuxième tour. Elle tentera de pousser les Bruins au bord du gouffre jeudi, encore une fois devant ses partisans.