Séries LNH 2019

Matt Duchene encore le héros!

Publié | Mis à jour

Il y a 18 ans que les partisans des Blue Jackets attendaient d’assister à un premier match de deuxième tour éliminatoire. Les 19 337 spectateurs réunis mardi soir au Nationwide Arena en ont eu pour leur argent.

Debout dans les gradins pendant pratiquement toute la rencontre, ils ont fait sentir leur présence. Ils ont vu Boone Jenner et Matt Duchene secouer les cordages pour mener leurs favoris à un gain serré de 2 à 1 sur les Bruins de Boston.

Grâce à cet autre gain acquis par la marge d’un but, la troupe de John Tortorella a pris les devants deux victoires à une dans la finale de la division Atlantique.

Sergei Bobrosvky a ajouté son grain de sel en multipliant les acrobaties devant son filet. Parmi ses 35 arrêts, on note quelques petits miracles comme cette fois où il a stoppé la course de la rondelle couché sur le dos. À une autre occasion, il s’est même servi de son masque pour effectuer l’arrêt.

Et que dire de cet arrêt sur Bergeron avec moins de deux minutes à disputer à la rencontre?

«C’est le meilleur gardien de la LNH. Il le montre un peu plus à chaque rencontre, a indiqué Pierre-Luc Dubois. Il est toujours calme, même lorsqu’on évolue en désavantage numérique. Il fait toujours le gros arrêt. Et quand l’adversaire est persuadé qu’il a une occasion de marquer, il est là.»

Toutefois, il peut remercier ses poteaux, qui lui sont venus en aide à quelques occasions. Seul Jake DeBrusk a eu raison de lui.

Bergeron et Marchand en panne

Oui, les Bruins ont eu leurs chances. Ils ont été simplement incapables d’en profiter. D’ailleurs, la première unité d’avantage numérique des Bruins n’a toujours pas touché la cible en trois rencontres. Mardi, les visiteurs ont été blanchis en deux occasions.

Voilà qui explique, en partie, pourquoi Patrice Bergeron et Brad Marchand sont toujours en quête d’un premier point dans cette série.

«Il faut revenir à la base. Quand tu forces trop les jeux, ça ne marche pas, a analysé Bergeron. C’est une équipe qui ne donne pas beaucoup le centre de la glace. Ni l’enclave. Il faut savoir saisir ce qui est devant nous et amener la rondelle au filet un peu plus.»

De son côté, l’attaque massive de Columbus, 28e en saison régulière, a poursuivi son travail de démolition en séries éliminatoires. Avec le but de Duchene, son cinquième des séries, les Jackets ont maintenant inscrit huit buts en 21 occasions avec l’avantage d’un homme depuis le début des séries.

Lors de cette supériorité numérique, ils ont fait ce qu’ils voulaient. La boîte des Bruins était immobile. Duchene avait les deux pieds près du demi-cercle du Tuukka Rask lorsqu’il a marqué. La présence des quatre Bruins ne l’a pas trop dérangé.

«Je crois surtout qu’ils étaient fatigués. C’est toujours plus éreintant de se défendre que d’attaquer, a mentionné Duchene. Ils font du bon travail en récupération de rondelle, mais nous avons travaillé avec acharnement pour récupérer le disque.»

À l’usure

On s’attendait à une série physique. De part et d’autre, ils sont plusieurs à affectionner le jeu robuste. Toutefois, on n’aurait pas imaginé que les Blue Jackets seraient ceux qui tireraient avantage de cette facette du jeu.

Mardi, ils ont dominé 53 à 28 à ce chapitre. Et ce n’est pas parce qu’ils ont couru après le porteur de la rondelle tout au long du match.

Ils ont compris que les Bruins sortent d’une longue série et qu’en jouant physique, ils vont les épuiser. Josh Anderson s’est même essayé deux fois sur Zdeno Chara. Sans succès, mais on ne peut passer l’effort sous silence. Riley Nash, lui, a réussi à faire tomber le géant.

Cloué au banc une partie de la troisième période du deuxième match, Alexandre Texier a été rayé de la formation des Blue Jackets.

SOMMAIRE

Bruins 1 - Blue Jackets 2 | Jake DeBrusk parvient à glisser la rondelle derrière Sergei Bobrovsky avec seulement quelques secondes à faire au deuxième vingt. Un but important qui ramène les Bruins dans la partie!

Bruins 0 - Blue Jackets 2 | Auteur du but de la victoire en deuxième période de prolongation lors du match #2, Matt Duchene récidive avec un but qui fait bondir la direction des Jackets, en avantage numérique.

Bruins 0 - Blue Jackets 1 | Boone Jenner se donne suffisamment d'espace devant Connor Clifton pour décocher un lancer qui bat Tuukka Rask. Les Jackets prennent les devants pour la 1re fois de la série. La foule est en forme!