Impact

Un début de saison complètement inattendu pour l’Impact

Un début de saison complètement inattendu pour l’Impact

Patrice Bernier

Publié 29 avril
Mis à jour 29 avril

Si j’avais dit avant le début de la saison que l’Impact de Montréal serait à égalité avec le D.C. United au premier rang dans l’Est après 10 matchs, dont huit sur la route, personne ne m’aurait cru.

C’est pourtant le cas présentement. Les hommes de Rémi Garde présentent un dossier de 5-3-2 et dimanche, ils ont remporté un deuxième match de suite pour la première fois de la campagne.

De plus, l’Impact a obtenu un cinquième jeu blanc à ses six dernières rencontres. Contre D.C. United et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le onze montréalais n’a concédé aucun tir cadré.

C’est tout un revirement de situation défensif par rapport à l’an dernier. Le gardien Evan Bush a en effet terminé la saison 2018 au sommet de la MLS avec 132 arrêts en 34 matchs. Cette année, il vient au 14e rang du circuit Garber avec 21 arrêts en 10 affrontements. Cela lui permet d’être frais et dispo en tout temps sur le terrain.

Il faut aussi souligner l’apport du nouveau venu, Omar Browne. Il a rapidement marqué dans son nouvel uniforme et il s’agissait en plus d’un but gagnant. Il a démontré de belles aptitudes et on a hâte de voir la suite dans son cas.

Rien ne va plus au Colorado

Pendant ce temps, c’est tout le contraire qui se passe chez les Rapids. Les hommes d’Anthony Hudson ont récolté seulement deux points en neuf matchs (0-7-2).

On pensait pourtant que les choses allaient se replacer pour eux cette saison avec plusieurs acquisitions, dont Kei Kamara, mais les joueurs ne semblent pas suivre la parade.

«Nous avons beaucoup de joueurs qui sont payés et qui ne sont pas avec nous en ce moment, a expliqué Hudson. Je crois que nous sommes la seule équipe avec un joueur désigné dans les buts (Tim Howard) et aucun en avant. Ça va prendre un peu de temps pour changer ça.»

Cela dit, les Rapids ont accordé pas moins de 24 buts en neuf matchs, c’est beaucoup trop. Ils devraient prendre exemple sur l’Impact qui a bien fait défensivement en l’absence de sa vedette offensive, Ignacio Piatti.

Tout le monde a fait son travail à travers la MLS pour mieux se positionner cette année. Il est temps que ce réveil se fasse au Colorado.

Ronaldinho en ville!

J’aurai la chance de prendre part au week-end montréalais des légendes du soccer, qui mettra en vedette le légendaire Ronaldinho, les 21, 22 et 23 juin au Stade Saputo.

Je participerai d’ailleurs à un match opposant d’anciens joueurs de l’Impact, dont Marco Di Vaio, Hassoun Camara et Cameron Porter, à d’anciens joueurs brésiliens, dont Ronaldinho (gagnant du Ballon d'or et de la Coupe du monde), le 23 juin.

J’ai vraiment hâte à ce duel, ce sera tout un spectacle pour les amateurs!