JiC

Et si Bergevin avait bougé...

Publié | Mis à jour

Les séries éliminatoires 2019 de la LNH sont définitivement celles de toutes les surprises jusqu’ici, au grand bonheur des amateurs de hockey... du moins ceux dont l’équipe favorite n’a pas été éliminée au premier tour.

Les partisans des Canadiens, dont plusieurs sont aussi amateurs de hockey en général, doivent certainement suivre l’action avec beaucoup d’attention. Ils doivent aussi se demander comment leurs favoris auraient pu tirer leur épingle du jeu dans un tel contexte, s’ils avaient réussi à se qualifier.

C’est ce qui occupait les pensées de Jean-Charles Lajoie, jeudi, durant son «apéro».

«Les quatre champions de division sont en vacances (...) tous éliminés par les quatre équipes repêchées», a-t-il observé avant de revenir sur un moment important de la dernière saison régulière : la date limite des transactions.

Au regard de ce qui passe actuellement dans les séries, est-ce que le DG des Canadiens, Marc Bergevin, aurait dû frapper un grand coup ce jour-là au lieu de s’en tenir à obtenir les services de Jordan Weal? Après tout, les chances du CH de participer aux séries, le 25 février, étaient encore bonnes.

«Quand je vois ce printemps "Cendrillon" se dérouler sous mes yeux et les vôtres, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'on aurait dû être là et qu'on aurait dû commencer ce soir une série de deuxième tour contre Boston», a déploré notre «JiC».

«Regardez ce que Jim Nill a fait à Dallas. Il va jouer au deuxième tour, ce soir», a-t-il également souligné.

«Il va avoir joué deux rondes éliminatoires, tout ça en faisant quatre acquisitions, pas une.»

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.