Séries LNH 2019

Les Sharks ont gagné pour Pavelski

Publié | Mis à jour

Le septième match de la série opposant les Sharks de San Jose aux Golden Knights de Vegas restera gravé dans la mémoire de nombreux amateurs de hockey et même s’il n’a pas participé directement à la remontée de son équipe, Joe Pavelski a été l’élément central du triomphe spectaculaire des Requins.

Projeté sur la glace par Paul Stastny après avoir encaissé un double-échec de Cody Eakin, le capitaine des Sharks a quitté la rencontre en troisième période, au moment où les siens accusaient un retard de 3 à 0. Fortement ébranlé en raison du choc reçu à la tête au moment de sa chute, Pavelski n’est pas revenu dans le match, sauf que son départ a secoué les troupes.

Pendant une punition majeure imposée à Eakin, San Jose a inscrit pas moins de quatre buts en tout juste quatre minutes pour prendre les devants. C’est toutefois Barclay Goodrow qui a tranché le débat en prolongation dans le gain de 5 à 4 des Sharks, qui affronteront l’Avalanche du Colorado en demi-finale de l’Association de l’Ouest.

Dans le vestiaire des vainqueurs, le nom du capitaine était régulièrement mentionné. Il représente une inspiration pour son club et ses coéquipiers l’ont remercié à leur façon, mardi.

«Nous tous, on s’est réuni et on s’est dit que ce match était pour "Pav". Nous l’aimons tellement. C’était seulement une question de volonté et nous souhaitions justement gagner pour lui, a commenté le vétéran Joe Thornton au site NHL.com. Il est le cœur de cette formation et le voir tomber et souffrir de cette manière était déchirant pour nous.»

«Ça nous faisait pratiquement pleurer, car nous l’apprécions énormément. Vous ne voulez jamais voir un coéquipier être blessé ainsi. Ce fut difficile pour lui. Le mieux que vous puissiez faire, c’est de l’aider à se relever et à se diriger vers le banc, tout en espérant qu’il se porte mieux par la suite.»

Thornton a pris le relais

Ancien capitaine des Sharks, Thornton est celui ayant pris le rôle de leader et sa prise de parole a eu les effets escomptés.

«Vous devez lui rendre le crédit. Dès que nous sommes revenus au banc, il a dit : "vous allez débarquer sur la glace [...] et marquer trois fois maintenant". On parle ici d’un gars qui a joué 20 ans dans la Ligue nationale et qui vous donne des ordres. On devait accomplir le boulot et on l’a fait. On a inscrit quatre buts», a expliqué Logan Couture, auteur d’un doublé.

Puis, malgré le but égalisateur de Jonathan Marchesseault avec moins d’une minute à écouler en temps réglementaire, les Sharks n’ont pas baissé les bras.

«Oui, ce fut ennuyant de concéder ce but et on était déçus sur le banc, a mentionné Couture. Mais il fallait nous regrouper et savourer le moment. C’était un septième match et une prolongation décisive. L’aréna était en feu et les partisans nous ont insufflé une dose d’énergie.»