Canadiens

Vézina: «Price et Fleury auraient mérité plus de considération»

Publié | Mis à jour

Selon l’ancien gardien de la Ligue nationale de hockey José Théodore, les critères de sélection et le vote pour les nominations au trophée Vézina doivent être revus.

À lire aussi : Carey Price ignoré | Robin Lehner a combattu ses démons

Pour l’ancien portier des Canadiens de Montréal, qui a remporté le prestigieux prix en 2001-2002, la nomination de Robin Lehner, des Islanders de New York, est très discutable.

«Lehner a partagé le filet avec Thomas Greiss. À la place de Greiss, je me demanderais pourquoi je ne suis pas en nomination avec des statistiques semblables» , a-t-il commenté dans sa chronique de mardi, dans «Le Journal de Montréal».

«Théo» croit aussi que seuls les gardiens ayant joué 50 matchs et plus devraient être considérés.

«Deux des trois finalistes n’ont joué que 46 matchs cette saison : Ben Bishop et Robin Lehner. Ils sont 23e et 24e au chapitre du nombre de matchs joués et ça m’agace, même si je reconnais qu’ils ont excellé.»

En ce sens, Théodore croit que l’homme masqué des Canadiens Carey Price aurait dû être retenu après une campagne de 35 victoires, lors de laquelle il a disputé 66 rencontres. Un plateau qu’ont aussi atteint deux autres gardiens négligés.

«À mon avis, Sergei Bobrovsky, Carey Price et Marc-André Fleury auraient mérité plus de considération, même si leurs statistiques ne sont pas les meilleures, a souligné Théodore.

«Jouer 60 matchs devrait avoir son importance.»

Lisez la chronique intégrale de José Théodore dans «Le Journal de Montréal» ici.