Canadiens

«Avec Radulov, les Canadiens auraient probablement fait les séries»

Publié | Mis à jour

Difficile de le nier, les Canadiens de Montréal ne semblaient pas avoir tous les outils nécessaires pour aspirer aux séries éliminatoires de la LNH.

Avec un avantage numérique déficient et de la difficulté à trouver le fond du filet cette saison, l’animateur Jean-Charles Lajoie estime que l’ajout d’un buteur naturel aurait permis à la formation montréalaise d’accéder aux séries, et ce, au détriment des Blue Jackets de Columbus.

Lajoie a affirmé à l’émission «JiC» que ce talentueux attaquant se trouvait au sein de l’organisation des Canadiens il y a à peine deux ans, mais ce dernier joue présentement en compagnie de Tyler Seguin et Jamie Benn à Dallas.

«Si le CH avait gardé Alexander Radulov en lui proposant un contrat de plus d’une saison, l’équipe aurait probablement fait les séries, a lancé Lajoie lundi. S’il n’y avait pas eu de problèmes d’ego entre Radulov et le directeur général Marc Bergevin, les Canadiens n’auraient pas eu autant de difficultés en supériorité numérique.»

L’animateur a renchéri sur le sujet en affirmant que le Bleu-blanc-rouge aurait dû être plus agressif à l’endroit de Radulov lorsque son contrat d’un an est arrivé à échéance.

«Imaginez s’il était resté à Montréal? Tu ajoutes l’ingrédient Radulov à la recette 2018-2019 du Tricolore et tout cela, sans sacrifier de choix au repêchage ou d’espoirs par le biais d'une transaction, car ça ne t’aurait rien coûté de le signer, a-t-il expliqué. La preuve, l’argent que le CH aurait dépensé pour le contrat du Russe de 32 ans est présentement disponible sur le cap salarial de l’équipe!»

«Montréal est-il devenu un petit marché de hockey?», a-t-il conclu.

Des étoiles qui impressionnent

Alors que peu de gens ne donnaient pas chers de la peau des Stars de Dallas en début de saison régulière, voilà que la troupe de Jim Montgomery est à une victoire de vaincre les champions de la section Centrale, soit les Predators de Nashville.

L’entraîneur-chef de la formation du Texas est finalement parvenu à être en parfaite symbiose avec les joueurs vedettes de son club et peut maintenant permettre aux Stars d'accéder au deuxième tour des séries.

Et pendant que le CH est en vacances, Radulov multiplie les buts en éliminatoires face à l’équipe qui l’a repêché en 2004, lui qui a marqué quatre buts en cinq matchs contre les «Preds».