Brooke M. Henderson

Photo : Brooke M. Henderson Crédit : AFP

Golf

«C’est un grand jour pour le golf canadien»

Publié | Mis à jour

La progression de la Canadienne Brooke M. Henderson est fulgurante. À 21 ans, elle figure déjà parmi les grands noms de l’histoire du golf au pays.

Détentrice du 12e rang mondial lundi dernier, l’Ontarienne grimpera au classement grâce à sa victoire au Championnat Lotte acquise samedi à Hawaii. Il s’agissait pour elle d'un huitième triomphe sur le circuit de la LPGA.

Le total de huit gains chez les professionnels, hommes et femmes confondus, constitue un record national. Mike Weir, Sandra Post et George Knudson revendiquent un nombre identique, mais Henderson risque d’établir une nouvelle marque assez rapidement si elle continue d’obtenir du succès au même rythme.

«Elle joue sans crainte. Ce que j’aime chez les Henderson, incluant Brittany, la sœur de Brooke, c’est qu’elles n’ont pas trop changé. Elles suivent constamment leur plan de match. Brooke ne passe pas son temps à demander quelque chose. Évoluer au sein du circuit est déjà assez difficile comme cela si on pense seulement aux modifications à apporter parfois dans l’élan et à d’autres trucs du genre», a déclaré Post au réseau Sportsnet.

Meneuse après trois rondes à Hawaii, Henderson a d’ailleurs admis qu’elle avait choisi un jeu agressif, samedi, elle qui a terminé avec une priorité de quatre coups.

«Normalement, quand vous frappez bien la balle, ça vous donne une confiance supplémentaire. Cela ne m’ennuie pas de jouer du golf de rattrapage, mais lorsque vous êtes en tête, vous avez un peu plus de rythme, a-t-elle dit à la même chaîne. De mon côté, j’essayais seulement d’accroître mon avance. Certains n’aiment pas cette façon de voir les choses, mais c’est le cas pour moi.»

Suivre la voie tracée

Henderson est particulièrement reconnaissante envers sa sœur Britanny, qui a excellé dans les rangs universitaires et qui l’accompagne sur les verts comme cadet.

«C’est pour cela que j’ai atteint la LPGA si rapidement. Je l’ai vue passer à travers de tous les obstacles possibles. Une fois que je suis arrivée dans le circuit, l’aspect le plus important était de me sentir à l’aise et en confiance», a souligné Brooke M. Henderson.

Cette dernière a aussi louangé sa compatriote Alena Sharp, avec qui elle a déjà disputé des rondes d’entraînement chez les amateurs et à ses débuts professionnels. Sharp a tenu à assister personnellement à la victoire de l’Ontarienne même si elle avait terminé sa ronde depuis belle lurette.

«C’est un grand jour pour le golf canadien. Ce que Brooke réalise inspire tous les Canadiens. Ça nous donne le pouvoir de croire qu’on peut réussir nous aussi», a-t-elle déclaré à propos de celle l’ayant côtoyée aux Jeux olympiques de 2016.