Joe Veleno

Photo : Joe Veleno Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Une ultime chance pour Veleno

Publié | Mis à jour

Joseph Veleno est bien placé dans le vestiaire des Voltigeurs de Drummondville pour conseiller ses coéquipiers en ce début de troisième tour. 

L’attaquant de 19 ans a soulevé la coupe du Président dans l’uniforme des Sea Dogs de Saint John en 2017 à son année de 17 ans, et considérant que Veleno devrait faire le saut chez les professionnels l’an prochain, il s’agit vraisemblablement de son ultime chance d’ajouter un championnat à son palmarès.

«Il faut être le plus proche possible de ses coéquipiers. On va vivre des moments d’adversité et je pense qu’on doit rester entre nous-mêmes, avec le personnel d’entraîneurs. C’est nous, les joueurs et les entraîneurs, qui veulent gagner, alors de former un groupe uni sera très important dans ce parcours», a soulevé le choix de première ronde des Red Wings de Detroit l’an passé (30e au total).

Les Sea Dogs avaient tout raflé sur leur passage il y a deux ans, ne subissant que deux revers dans tout leur parcours éliminatoire, gracieuseté des Saguenéens de Chicoutimi en demi-finale. Pour Veleno, son équipe actuelle a été davantage menacée dans ces présentes séries que ne l’avaient été les Loups de mer.

«On joue [contre] des clubs qui sont plus forts que lors de notre année à Saint John où nos deux premières rondes avaient été vraiment faciles. Cette année, on a affronté des équipes qui n’abandonnaient pas dans les deux premières rondes et qui nous ont donné du défi», a observé le Québécois en référence aux victoires en cinq parties contre Gatineau et Sherbrooke.

Plus efficace

À sa quatrième saison dans la LHJMQ, Veleno a explosé en récoltant 42 buts et 104 points, ce qui lui a conféré le quatrième rang des pointeurs du circuit.

En jetant un œil sur son pourcentage de réussite dans ses tirs de 17 %, une amélioration marquée par rapport à son taux de 10,9 % l’an dernier (22 buts), on comprend mieux comment celui qui a fait ses débuts à l’âge de 15 ans a pu connaître autant de succès.

«Mes statistiques de lancers au but se sont beaucoup améliorées par rapport à l’an passé. Juste de lancer et d’avoir la mentalité de tirer au but, ça m’a beaucoup aidé.»