Séries LNH 2019

«Ça ne fait que commencer» pour l'Avalanche

Publié | Mis à jour

Ayant éliminé les Flames de Calgary vendredi soir, les joueurs de l’Avalanche du Colorado étaient évidemment satisfaits, mais ils ne comptent pas s’arrêter là.

«Ça fait du vient d’être du bon côté pour une fois, a réagi le capitaine de l’Avalanche Gabriel Landeskog, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey au terme de la victoire décisive de 5 à 1 obtenue à Calgary. J’ai été du mauvais côté en 2014 et encore l’année dernière. Mais ça ne fait que commencer. Je suis vraiment fier des gars, de la manière que nous avons travaillé ensemble et de la façon que nous avons joué dans cette série. Je pense que c’est fantastique, mais c’est la première étape. Nous envisageons maintenant quelques jours de repos pour mieux revenir la semaine prochaine.»

Mikko Rantanen et Colin Wilson ont inscrit chacun un doublé, vendredi, pour aider l’Avalanche à l’emporter et ainsi permettre à la formation du Colorado d'atteindre le deuxième tour des séries éliminatoires pour la première fois depuis 2008.

«C’est gros, mais nous n’avons pas encore fini, a pour sa part commenté Rantanen. Je pense que tout le monde a faim. On pouvait à la fin du match que les gars n’ont pas trop célébré. Il y a encore beaucoup de travail à faire.»

Amère défaite pour les Flames

Cette grande victoire de l’Avalanche a néanmoins entraîné l’élimination des Flames, champions de la section Pacifique, en cinq parties dès le premier tour des séries éliminatoires. Ce n’est pas rien.

Avec neuf points à ses quatre derniers matchs, Rantanen a lui-même effectué tout un travail de sape devant les Flames qui ont semblé manquer de ressources à l’attaque. À propos, l’attaquant Johnny Gaudreau, auteur de 99 points en saison régulière, a été limité à une seule mention d’aide durant toute cette série.

«Cette douleur va rester avec nous pour le reste des séries, a indiqué Gaudreau. On va avoir des nouvelles des autres équipes qui continuent de jouer et on va regarder ce qui se passe, évidemment. Ça va rester avec nous pour un moment, probablement jusqu’à la fin des séries. Les prochains mois vont être longs, mais j’espère que nous apprendrons de ça et que nous nous reprendrons l’an prochain.»

Le triomphe des négligés

L’autre filet de l’Avalanche, dans la victoire de vendredi, a été inscrit par Landeskog. Son coéquipier Nathan MacKinnon a ajouté trois aides. La mince réplique des Flames est venue de T.J. Brodie.

«Évidemment, nous étions les négligés et personne nous avait choisis pour gagner, s’est réjoui MacKinnon. Nous ne pensions pas gagner en cinq matchs, mais on croyait en ce groupe.»

Philipp Grubauer a réalisé 28 arrêts devant la cage de l’Avalanche, vendredi. À l’autre bout de la patinoire, le gardien des Flames Mike Smith a repoussé 27 rondelles.