Impact

Impact : Inquiétant sans Piatti

Publié | Mis à jour

Elle n’est pas facile la vie de l’Impact sans Nacho Piatti. L’Argentin est le moteur créatif de l’attaque de cette équipe, et sans lui, c’est plutôt éteint.

À lire aussi : L'Impact dominé chez l'Union | Rémi Garde : Une défaite inacceptable

De fait, le Bleu-blanc-noir n’a marqué que deux buts lors des cinq derniers matchs sans sa vedette argentine.

«Des matchs qui ont été joués à l’extérieur», a tenu à préciser Rémi Garde.

«Nacho est important, mais on n’a pas créé beaucoup de chances», a de son côté ajouté Jukka Raitala.

Inquiétant

Il reste qu’il y a quelque chose d’inquiétant à voir que l’équipe peine à marquer en l’absence de Piatti, qui ne sera pas là mercredi en Nouvelle-Angleterre.

«Nous avons mieux joué dans nos trois matchs la semaine précédente, mais en même temps, on a marqué seulement un but», a observé Evan Bush.

«Nous n’avons pas vraiment été dangereux, et dans cette situation, quand tu donnes un but, ça donne l’impression que c’est plus qu’un but. La marge d’erreur est très petite.»

Et c’est justement cette absence de danger qui préoccupe le gardien.

«Ce n’est pas seulement le fait qu’on ne marque pas, mais le fait aussi qu’on n’est pas véritablement dangereux.

«Nous avons amassé des points sans Nacho dans des endroits difficiles et nous avons gagné à domicile sans lui», a-t-il tenu à ajouter.

Créer le danger

Aux yeux du gardien, il est important de trouver des solutions durables afin d’être plus menaçant dans le dernier tiers adverse.

«Il faut trouver comment être plus dangereux pour mettre les autres équipes sur les talons, parce qu’aujourd’hui, on n’a pas été dangereux, et ils ont pu nous presser sans qu’on les fasse payer.»

On fait grand cas du fait que Maximiliano Urruti n’a pas encore marqué en sept matchs disputés, ce qui est problématique pour un attaquant, mais Samuel Piette soutient que tout n’est pas de sa faute.

«On délaisse Maxi à l’avant, on ne lui donne pas assez de soutien. Il se démène comme un chien, et on n’a pas assez de gens alentour de lui.

«Pourtant, les consignes étaient de rester près de lui, et on ne l’a pas fait, donc on s’est un peu tiré dans le pied.»

Affaire de tous

En fin de compte, Rémi Garde croit que les problèmes offensifs doivent être l’affaire de tous.

«Je n’ai jamais minimisé l’importance de Nacho dans l’équipe. Pour le moment on joue sans lui.

«Il faut que chacun lève son niveau et en fasse un peu plus parce que je pense [que ça] nous a manqué de faire les efforts tous ensemble en même temps.»

Garde a tout de même voulu se montrer rassurant.

«Si je fais le bilan des huit premiers matchs, ça reste positif. Aujourd’hui, on n’a pas été bons.»