Lightning c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Trophée Vézina : Carey Price sera-t-il finaliste?

Publié | Mis à jour

Si le Canadien de Montréal est passé à un cheveu d’une participation aux séries éliminatoires, c’est beaucoup grâce à Carey Price, mais est-ce que les performances du gardien seront suffisantes pour faire de lui un finaliste à l’obtention du trophée Vézina?

L’identité des trois candidats au titre de meilleur gardien de la saison sera dévoilée par la Ligue nationale de hockey (LNH), samedi.

Un début de saison en deçà des attentes pourrait nuire au portier du Tricolore. Price a surtout connu des ennuis au mois de novembre, au cours duquel il a livré une fiche de 3-5-2, un taux d’efficacité de ,886 et une moyenne de buts alloués de 3,81.

Le numéro 31 s’est toutefois ressaisi en décembre, et, à partir de janvier, il a retrouvé la place qui lui revient au sein des meilleurs joueurs de la LNH à sa position. Du 1er janvier au 7 avril, il a maintenu un pourcentage d’arrêts de ,928 et une moyenne de buts de 2,20. Pendant cette période, il a entamé 35 parties et pris part à 36 des 42 derniers matchs du Canadien, qui ont affiché un rendement 20-14-2 quand Price était en action.

Ces statistiques, accumulées sur toute une campagne, seraient certainement dignes d’une nomination.

Compétition féroce

La saison 2018-2019 a toutefois été le théâtre d’excellentes saisons pour plusieurs gardiens.

Andrei Vasilevskiy fait figure de favori. Le gardien du Lightning de Tampa Bay, troisième au scrutin l’an dernier, s’est surtout démarqué avec sa fiche de 39-10-4. Il a d’ailleurs décroché le plus grand nombre de victoires.

Ben Bishop, des Stars de Dallas, s’est aussi illustré. Son taux d’efficacité de ,934 est le meilleur dans la LNH chez les gardiens ayant disputé au moins 30 matchs.

Lehner, Fleury ou Binnington?

Robin Lehner, bien appuyé par Thomas Greiss devant la cage des Islanders de New York, a aussi brillé. Lehner et Greiss recevront d’ailleurs le trophée William-M.-Jennings car leur équipe a concédé le moins de buts pendant la saison.

Le travail du Québécois Marc-André Fleury, des Golden Knights de Vegas, (taux d’efficacité de ,913, moyenne de buts alloués de 2,51, fiche de 35-21-5) pourrait aussi être souligné. Jordan Binnington a obtenu d’excellentes statistiques (,927; 1,89; 24-5-1) avec les Blues de St. Louis. Il n’a toutefois pris part qu’à 32 rencontres.