Crédit : PHOTO COURTOISIE

LHJMQ

LHJMQ : mes prédictions du carré d'as

LHJMQ : mes prédictions du carré d'as

Mikaël Lalancette

Publié 17 avril
Mis à jour 17 avril

Nous y voilà! Les demi-finales sont à nos portes dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

À lire aussi : Le monde à l'envers au 2e tour!

Pour plusieurs organisations, c’est le temps de l’année où on peut dire mission accomplie quand on joue encore au hockey à la mi-avril.

Il y a quelque chose de prestigieux et de satisfaisant à atteindre le carré d’as.

Il réunira les Huskies de Rouyn-Noranda, les Voltigeurs de Drummondville, les Mooseheads de Halifax et l’Océanic de Rimouski cette année.

Il y a neuf ans que les Voltigeurs n’avaient pas atteint cette étape importante. Bref, à partir de maintenant, on peut dire que les choses sérieuses sont vraiment commencées.

Voici donc mes prédictions en vue de cette dernière ronde éliminatoire avant la finale tant attendue.

Huskies (59-8-0-1) c. Océanic (44-20-4-0)

On s’attendait tous à une confrontation entre deux des trois meilleurs pointeurs de la saison et des séries, Peter Abbandonato dans le coin rouge et Alexis Lafrenière dans le coin bleu.

Malheureusement, ce duel n’aura pas lieu. L’attaquant des Huskies est tombé au combat (au moins pour la durée de la série) en raison d’une mononucléose.

Soyons honnêtes, la perte d’Abbandonato fait mal aux Huskies. Le rapide attaquant est une véritable peste sur le jeu de puissance et il peut frapper à tout moment. C'est un compétiteur taillé sur mesure pour les séries.

Voilà un bon test pour la profondeur des Huskies, qui misent sur une chimie d’équipe où chacun doit accepter son rôle. Tout le monde devra en donner un peu plus.

Les quatre matchs entre les deux rivaux ont été gagnés par les Huskies en saison régulière, mais les formations ont bien changé depuis septembre.

Rouyn-Noranda a tout de même envoyé un bon message à ses rivaux rimouskois en février en gagnant le programme double en Abitibi.

Si les amateurs sont privés de la confrontation offensive tant attendue, ils ne perdent rien pour attendre à la ligne bleue.

Noah Dobson, le pilier des Huskies, sera opposé à Charle-Édouard D’Astous de l’Océanic, nommé meilleur défenseur du circuit au dernier Gala des Rondelles d’Or.

Devant le filet, une autre bataille intéressante : les gardiens ayant maintenu les meilleures moyennes de buts alloués en séries vont en découdre.

Samuel Harvey a été imperturbable contre les Tigres (une moyenne de 0,75 et un taux d’efficacité de 0,966). Ses chiffres depuis le début de la vraie saison parlent d’eux-mêmes : 1,43 et 0,934.

Son rival de l’Océanic, Colten Ellis, a lui aussi été très bon depuis le son de la cloche printanière : une moyenne de 1,83 et un taux d’efficacité de 0,930.

Bref, Serge Beausoleil et sa bande se retrouvent donc dans le camp des négligés. Ça va être une bonne série.

Ma prédiction : Rouyn-Noranda en 6.

Voltigeurs (52-13-2-1) c. Mooseheads (49-15-2-2)

Les hôtes du prochain tournoi de la Coupe Memorial nous ont montré deux facettes de leur personnalité depuis le début des séries.

Au premier tour, en retard 2-0 et 3-2 dans la série contre les Remparts de Québec, les Mooseheads se sont redressés et l'ont emporté de peine et de misère.

Le tour suivant, les Mooseheads n'ont fait qu'une bouchée des Wildcats de Moncton, amochés de leur triomphe en sept parties contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Deux séries aux allures bien différentes.

Le prochain rendez-vous sera beaucoup plus ardu. L'attaque des Voltigeurs de Drummondville n'a rien à voir avec celle des Remparts des Wildcats, même en parfaite santé.

Privés de leur gardien vétéran, Olivier Rodrigue, depuis six semaines, les Voltigeurs sont néanmoins parvenus à disposer de leurs deux premiers adversaires de séries.

Le sacre contre Sherbrooke au deuxième tour a été un peu plus difficile que prévu lors des matchs numéro trois, quatre et cinq, où quelques joueurs des Voltigeurs ont été plutôt effacés.

Bref, les Voltigeurs sont parfois leurs pires ennemis. La contribution devra venir de tout le monde pour l'emporter en demi-finale.

Les deux brigades défensives seront testées comme elles ne l'ont pas été depuis le début des séries.

Les Mooseheads vont vivre ou mourir avec Alexis Gravel entre les poteaux, lui qui a été excellent depuis 1er avril.

Les Voltigeurs s'en remettent pour le moment à Anthony Morrone, qui a remplacé au pied levé (et avec succès) Olivier Rodrigue.

Il ne faudrait toutefois pas se surprendre de voir les deux gardiens des Voltigeurs dans cette série, qui aura une saveur spéciale pour Steve Hartley, le pilote des Drummondvillois.

Il y a six ans, Hartley et les Mooseheads entamaient le dernier droit vers leur conquête de la coupe du Président puis la coupe Memorial.

Parlant de série spéciale, la confrontation entre les deux espoirs des Ducks d'Anaheim, et grands amis par surcroît, Maxime Comtois (Voltigeurs) et Antoine Morand (Mooseheads) ne sera pas piquée des vers elle non plus...

La série sera longue et fertile en rebondissements.

Ma prédiction : Drummondville en 7.