Canadiens

La folle saison de Nick Suzuki

Publié | Mis à jour

Il est plutôt conservateur de dire que l’espoir des Canadiens de Montréal Nick Suzuki a connu une saison remplie de rebondissements en 2018-2019.

Le joueur de 19 ans était tout d’abord un membre des Golden Knights de Vegas, qui l’ont repêché au 13e rang au total de l’encan amateur de la LNH de 2017, à l’approche de la campagne. Puis est survenu l’échange qui a envoyé Max Pacioretty de Montréal à Vegas, en retour de Tomas Tatar, Suzuki et d’un choix de deuxième tour.

Suzuki a porté l’uniforme du CH lors du calendrier préparatoire avant d’être renvoyé à son équipe junior de l’Attack d’Owen Sound dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL).

«Ç’a été une année folle, a souligné Suzuki, mercredi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Faire partie de deux différentes transactions, c’était fou. J’ai eu plusieurs entraîneurs et ça m’a permis de m’améliorer.»

En effet, après le Championnat du monde de hockey junior, lors duquel Suzuki a porté les couleurs du Canada, Suzuki est passé de l’Attack au Storm de Guelph. Et récemment, ce même Storm, mené par Suzuki, a effacé un déficit de 0-3 pour venir à bout des Knights de London et ainsi accéder aux demi-finales des séries éliminatoires de la OHL.

Le Storm est devenu la cinquième équipe de l’histoire de la OHL à réussir pareil exploit.

«C’est incroyable ce que nous avons réalisé hier, a continué Suzuki. Revenir d’un déficit comme celui-là était amusant. Et de le faire dans ma ville natale était plutôt spécial aussi.»

Suzuki a amassé 20 points en 11 matchs de séries éliminatoires jusqu’à présent, dont 11 points à ses quatre derniers duels.

En saison régulière, il a amassé 94 points en seulement 59 matchs dans la OHL cette saison.

À voir dans la vidéo ci-dessus.


Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio