Séries LNH 2019

«C’est un échec total, c’est gênant»

Publié | Mis à jour

Le Lightning de Tampa Bay a été frappé par la foudre quatre fois plutôt qu’une au premier tour des éliminatoires alors que les Blue Jackets de Columbus ont remporté la série à coup de balai.

Écoutez les commentaires de Louis Domingue dans la vidéo, ci-dessus.

Jamais une équipe ayant remporté le trophée des Présidents n’a été balayée au tour initial. Grands favoris en vue du bal printanier grâce à une campagne de 62 victoires, les «Bolts» seront désormais la formation à laquelle toutes les puissances exclues hâtivement seront comparées.

«C’est un échec total, c’est gênant», a laissé tomber le gardien auxiliaire Louis Domingue, mercredi, à l’émission «JiC», à TVA Sports.

L’élimination du Lightning prouve, entre autres choses, que la perfection n’existe pas même après une saison historique, en dépit des pronostics favorables en séries éliminatoires. Plusieurs experts étaient prêts à lui garantir un défilé de la coupe Stanley.

«On a connu une saison sans remous. On a gagné des matchs sans difficulté. On marquait des buts. On faisait tout bien et nos unités spéciales étaient tout feu tout flamme, a rappelé celui qui a maintenu une fiche de 21-5-0 en 2018-2019.

«En séries, on a eu de la difficulté à obtenir des supériorités numériques et on défendait moins bien en infériorité. On n’avait aucune réponse pour chaque attaque qu’ils nous lançaient.»

«Il faut se réveiller»

La préparation a-t-elle été un maillon faible à Tampa? Pas nécessairement, car Domingue jure que les joueurs n’ont pas pris leurs rivaux – qualifiés au dernier jour du calendrier régulier – à la légère.

«On s’attendait à avoir de la difficulté à battre Columbus, mais ils nous ont enlevé l’énergie et la soif de vaincre.»

«Il faut se réveiller. C’est une autre déception pour le Lightning cette année. Chaque année, on pense qu’on est l’équipe à battre. C’est l’ultime déception.»

«On aurait dû gagner l’an passé, a-t-il ajouté. Si ce n’était pas pour cette année, quand? Je ne sais pas...»

Louis Domingue résume, match par match, ce qu'il a observé :

Match no 1

«On s’est fait dominer dès la première période. On n’a jamais su regagner le "momentum" à la suite de la remontée de Columbus.»

Match no 2

«On a presque perdu nos partisans à la mi-match. La moitié de l’aréna s’est vidée tellement on jouait mal.»

Matchs 3 et 4 (à Columbus)

«On a vu une équipe affamée. Il n’y avait aucune lueur d’espoir dans ces deux matchs à Columbus.»