Paxton Pomykal

Photo : Paxton Pomykal Crédit : Jerome Miron-USA TODAY Sports

MLS

Vent de jeunesse dans la MLS

Vent de jeunesse dans la MLS

Patrice Bernier

Publié 15 avril
Mis à jour 15 avril

La MLS 2.0 est clairement axée sur la jeunesse. La semaine dernière, on a vu à l’œuvre deux joueurs issus de l’Académie de l’Impact de Montréal.

Mardi, à leur premier départ de la saison, Mathieu Choinière et Clément Bayiha ont livré de bonnes performances face à D.C. United.

Puis, samedi, contre le Crew de Columbus, dans un moment difficile, alors que l’Impact menait 1-0 et devait aller chercher la victoire, deux des trois changements ont permis à Choinière et à Bayiha d’être de nouveau utilisés.

Cette décision de Rémi Garde démontre que l’entraîneur a confiance en eux. Et avec raison.

Choinière et Bayiha ont apporté de la fraîcheur à l’équipe. Ils ont prouvé qu’ils sont bel et bien prêts à prendre le relais et à devenir des joueurs importants au sein du onze montréalais.

Jusqu’à maintenant cette saison, Choinière a passé 172 minutes sur le terrain, comparativement à 139 pour Bayiha.

Tendance lourde

On assiste au même phénomène partout à travers la ligue : les jeunes joueurs profitent des occasions qui leur sont offertes.

Quelles sont les étoiles montantes à surveiller et qui font partie de cette tendance?

Un nom à retenir est Paxton Pomykal. Le milieu offensif de 19 ans du FC Dallas est déjà rendu à 557 minutes de jeu cette saison. En sept matchs, il a obtenu six départs et a amassé deux buts et une passe décisive.

Un autre membre de l’effectif texan, Edwin Cerrillo, n’a que 18 ans. Il a disputé 322 minutes en cinq rencontres, dont quatre comme titulaire.

Son coéquipier Jesus Ferreira a le même âge que lui et il a vu 365 minutes d’action en six matchs, dont quatre départs. Il a inscrit deux buts et deux passes décisives.

Dans l’Est, du côté du New York City FC, James Sands a 18 ans et totalise 538 minutes jouées jusqu’ici cette saison. Il a amorcé les six rencontres de son club.

Terminons notre tour d’horizon avec le prodige du Sporting de Kansas City Gianluca Busio, qui est l’une des têtes d’affiche actuelles de la ligue même s’il a seulement 16 ans.

Il compte 238 minutes à sa fiche après cinq matchs, dont deux comme titulaire. Son impact se fait de plus en plus sentir, lui qui a marqué trois buts à ses derniers matchs.

Dans le cas de ces jeunes, on ne parle plus de joueurs de moins de 21 ans, mais plutôt d’adolescents! Et ceux-ci seront des membres importants à la Coupe du monde de 2026, tenue en sol nord-américain.

Voici une statistique qui illustre ce penchant pour la jeunesse dans le circuit Garber : en 2016, le site de la MLS n’a répertorié que trois jeunes attaquants. Ce chiffre a grimpé à sept en 2017, puis à 12 en 2018. Cette année, il y en a déjà 12 même si la saison n’est vieille que d’un mois. 

Barco relance Atlanta

Parlant de jeunesse, Ezequiel Barco a permis à Atlanta United, grâce à un doublé, de signer finalement une première victoire en 2019, par la marque de 2-0 sur le terrain du Revolution de la Nouvelle-Angleterre. Voici l'un de ses bijoux:

Barco a maintenant 20 ans. L’année passée, une somme de 15 millions $ avait été nécessaire pour le faire venir en MLS. On trouvait que son acquisition tardait à rapporter.

C’est désormais le cas. En cinq matchs, dont trois départs, il a récolté trois buts.

Reste à voir si les champions en titre remonteront au classement. Chose certaine, l’équipe a l’étoffe pour y parvenir. Le club devrait être bien mieux classé que 10e dans l’Est, comme c’est le cas actuellement.

Par ailleurs, la Coupe Génération Adidas a lieu ces jours-ci. Ce tournoi permet de voir à l’œuvre les étoiles de demain. Toutes les équipes de la MLS y sont représentées.

Tous les matchs sont d’ailleurs présentés en webdiffusion sur le site de la MLS. Voyez l’horaire ici.