JiC

Tiger Woods «s’en va à la guerre»

Publié | Mis à jour

Tiger Woods, la force la plus dominante du golf au début des années 2000, n’a pas terminé d’écrire les records du sport qu’il a grandement contribué à populariser, malgré ses 43 ans. Diminuée par les blessures, la bête qui compte désormais cinq sacres à Augusta est encore aussi affamée qu’elle ne l’était à ses débuts.

«Ce qu’il nous disait, c’est que s’il remportait [le Masters à Augusta], il aimerait aller en chercher 6 autres après», révèle le thérapeute sportif chevronné Marc Cormier qui suit l’Américain depuis un moment déjà.

Toujours plus de records

C’est que dimanche, moins de deux ans après être passé sous le bistouri pour une quatrième dans le but de soigner son dos mal en point, il a conclu l’une des plus excitantes éditions du Masters pour s’approcher à trois victoires du record de Jack Nicklaus, soit 18 sacres lors de tournois majeurs.

Cormier, qui compte également le Nord-Irlandais Rory McIlroy parmi ses clients, ne croit pas que le «Tigre» ait l'intention de se contenter d’une seule bonne saison.

Une fois que Woods aura atteint son objectif de six autres victoires d’ici la fin du calendrier 2019, la légende vivante du golf aurait plusieurs records en mire dont celui appartenant au «Golden Bear».

«Il s’en va justement chercher les titres. Il s’en va à la guerre», laisse tomber son thérapeute.

«Il a fini haut la main, sans douleur, sans rien [à Augusta]. C’est ce qui était le plus difficile à faire avant parce que même le dernier tournoi qu’il avait gagné – le Championnat de fin de saison en 2018 – il avait été 3 à 4 jours sans trop bouger par la suite. Là, il n’y a plus rien de tout ça», raconte l'expert en biomécanique à qui Woods doit cette absence de douleur sur les allées depuis quelques temps.

Pour connaître l’ajustement qui a permis à Tiger Woods de continuer à jouer sans douleur, écoutez l'entrevue accordée par son thérapeute Marc Cormier à Jean-Charles Lajoie, ci-haut.