MLB

Les Rays explosent en huitième manche à Toronto

Publié | Mis à jour

Une production de cinq points en huitième manche a permis aux Rays de Tampa Bay de défaire les Blue Jays par la marque de 8 à 4, dimanche à Toronto.

Le dernier duel de la série de trois matchs entre les deux rivaux de section était plutôt serré jusqu’à cette manche fatidique pour les Jays.

Kevin Kiermaier est celui qui a lancé le bal avec un double d’un point. Mike Zunino l’a ensuite poussé au marbre, ainsi que Daniel Robertson, à l’aide d’un simple. Enfin, Guillermo Heredia a frappé la longue balle alors que Zunino était sur les sentiers.

Les Rays (12-4) connaissent un excellent début de saison, eux qui trônent au sommet du classement dans l’Est de l’Américaine. Les Jays (5-11), quant à eux, occupent le dernier rang.

Ce revers de la troupe torontoise est venu jeter un peu d’ombre sur le bel exploit réussi par Thomas Pannone, venu en relève au partant Marcus Stroman (0-3).

En cinquième manche, le releveur gaucher n’a eu besoin que de neuf lancers pour passer dans la mitaine les trois frappeurs qu’il a affrontés. Il a ainsi lancé la troisième «manche immaculée» de l’histoire des Blue Jays.

En trois tours au bâton, Pannone n’a permis aucun point et aucun coup sûr.

Stroman, qui a hérité de la défaite, a pour sa part concédé trois points sur autant de frappes en lieu sûr, en quatre manches de travail.

Après avoir perdu deux de leurs trois duels contre les Rays, les Jays entameront lundi une série de quatre rencontres au domicile des Twins du Minnesota.

Les Yankees assommés par Anderson

Toujours dans l’Est de l’Américaine, les Yankees (6-9), qui avaient mis fin à une séquence de quatre revers consécutifs samedi, se sont de nouveau inclinés, cette fois au compte de 5 à 2 devant les White Sox de Chicago, à New York.

Tim Anderson a été le bourreau des Bombardiers du Bronx, lui qui a claqué un grand chelem en quatrième manche.

À Boston, les Red Sox (6-10) ont quant à eux défait les Orioles de Baltimore (6-10) 4 à 0, grâce à un circuit de trois points et un ballon-sacrifice de Xander Bogaerts.