Séries LNH 2019

Les Penguins au bord du gouffre

Publié | Mis à jour

Habitués à connaître du succès en séries, les Penguins font maintenant face à une rare élimination au premier tour, eux qui ont perdu le troisième match de leur série contre les Islanders de New York au compte de 4 à 1, dimanche à Pittsburgh.

La troupe de Sidney Crosby pourrait non seulement être éliminée en première ronde pour la première fois depuis 2015, mardi devant ses partisans, mais elle pourrait également être victime d’un balayage.

À voir : Sommaire

Les favoris de la foule avaient pourtant bien entamé la rencontre de dimanche quand Garrett Wilson a ouvert la marque à mi-chemin au premier tiers. Ce fut cependant le seul moment de réjouissance de l’équipe de la Pennsylvanie.

«À ce temps-ci de l’année, nous devons trouver un moyen d’inscrire des buts, a dit Crosby au site internet de la Ligue nationale. Ce n’est pas facile, mais nous devons nous retrousser les manches. Évidemment, nous n’avons pas fait du bon travail lors des trois premiers matchs.»
Le célèbre numéro 87 devra retrouver ses repères, puisqu’il a été blanchi de la feuille de pointage depuis le début de cette série.

Les Islanders ouvrent la machine

Quelques secondes après la réussite de Wilson, Jordan Eberle a créé l’égalité 1 à 1.

Eberle a ainsi poursuivi son excellent travail en série, lui qui compte cinq points, dont trois buts, à sa fiche depuis le début des éliminatoires.

L’ancien des Oilers d’Edmonton prend part à la danse du printemps pour seulement la deuxième fois de sa carrière.

Brock Nelson a donné une première avance aux siens quelques instants plus tard tandis que Leo Komarov a offert un coussin de deux buts aux vainqueurs, au dernier tiers. Anders Lee a complété la marque dans un filet désert.

«Nous avons répondu de la bonne façon, a indiqué Nelson après la rencontre. Il y a eu beaucoup de discussions de la part du personnel d’entraîneurs et des joueurs pour que nous restions neutres. Pas trop heureux, pas trop triste, spécialement en ce moment. En séries, il y a beaucoup d’émotions et d’intensité.»

Un balayage?

L’entraîneur des vainqueurs, Barry Trotz, est allé dans le même sens que son patineur.

«Nous avons établi que nous devions uniquement nous préoccuper du match du jour, a-t-il dit. Nous voulons seulement être compétitifs pour prolonger notre saison. Ce groupe n’a pas peur du travail. Il n’a pas peur de la compétition. Il n’a tout simplement pas peur de grand-chose. Il fait seulement son travail.»

Robin Lehner a bien fait devant la cage des Islanders, réalisant 25 arrêts.

Son vis-à-vis, Matt Murray, a été davantage sollicité, lui qui a bloqué 32 des 35 rondelles dirigées vers lui.

Les Islanders tenteront de compléter le balayage, mardi soir, au PPG Paints Arena.