Michael McNiven

Photo : Michael McNiven Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Rocket: une victoire pour conclure la saison

Publié | Mis à jour

Le Rocket de Laval a conclu sa saison 2018-2019 avec un gain de 4 à 3 en prolongation contre les Devils, samedi soir, à Binghamton.

C’est Nikita Jevpalovs qui a joué les héros dans cette rencontre. Avec moins d’une minute à faire au temps réglementaire, l’attaquant letton a trouvé le fond du filet pour envoyer tout le monde en temps supplémentaire.

Jevpalovs n’en avait pas fini. C’est lui qui a tranché le débat en prolongation. Il a déjoué le gardien Cam Johnson avec un tir entre les jambières sur une échappée.

En vertu de ce gain, la troupe de Joël Bouchard a terminé sa deuxième saison d’existence avec une fiche de 30-34-12, ce qui représente six victoires de plus qu’en 2017-2018. Dans les deux cas, le club-école du Canadien de Montréal n’a pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey (AHL).

Deux buts en 18 secondes

Avec une avance de 2 à 1 en fin de deuxième période, le Rocket a vu ses adversaires renverser la vapeur en l’espace de 18 secondes.

Alors qu’il ne restait qu’une minute à faire à l’engagement médian, John Quenneville a profité de la présence au cachot de David Sklenicka pour porter la marque à 2 à 2.

Quelques secondes plus tard, Jérémy Groleau déjoué le gardien Michael McNiven d’un bon tir du revers provenant de l’enclave. Il s’agissait de la première réussite en carrière du défenseur québécois. Ce dernier disputait son troisième match dans la Ligue américaine de hockey, après avoir conclu sa saison junior avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Avant que le ciel ne tombe sur la tête du club-école du Canadien de Montréal, Micheal Pezzetta et Xavier Ouellet avaient permis à leur formation de prendre les devants, grâce à des réussites en deuxième période.

Le but de Pezzetta a été marqué de façon spectaculaire, lui qui a trouvé le moyen de glisser la rondelle entre les jambières de Cam Johnson, alors qu’il était en pleine chute.

L’autre but des perdants est venu du bâton de Blake Pietila en première période.

Devant les cages, McNiven a fait face à 29 lancers, tandis que Johnson a reçu 29 rondelles.