Séries LNH 2019

Kadri devra expliquer son geste

Publié | Mis à jour

Il y a les enfants terribles de la LNH, les incorrigibles. Si Tom Wilson, des Capitals de Washington, reste probablement le maître, Nazem Kadri s’approche dangereusement de ce triste titre.

Kadri a perdu ses esprits en fin de troisième période du deuxième match face aux Bruins en assenant un double-échec directement à la tête de l’ailier Jake DeBrusk. C’était un geste dangereux et inutile. Exactement le type de coup que les dirigeants de la LNH cherchent à enrayer.

George Parros, le préfet de discipline de la LNH, écoutera les doléances de Kadri lors d’une rencontre en personne lundi. Le centre des Maple Leafs devra s’attendre à une suspension sévère. Il a déjà l’étiquette d’un récidiviste avec quatre suspensions à son actif.

À la veille du troisième match de cette série entre les Bruins et les Leafs, Mike Babcock parlait comme un entraîneur qui avait fait son deuil de son important troisième centre.

«Je suis déçu pour Naz (Nazem) et je suis déçu pour l’équipe, a dit Babcock lors d’une conférence téléphonique. Évidemment, Naz est un bon joueur. Mais quand tu traverses la ligne, tu donnes la chance à une autre personne de dicter de ton sort à savoir si tu peux jouer ou non. De la façon que je vois ça maintenant, c’est que je ne peux plus me soucier de cette histoire. Nous devons regarder devant nous.»

L’histoire se répète

Kadri n’a visiblement pas appris de ses erreurs du passé. Au premier tour des séries l’an dernier, encore une fois face aux Bruins, il avait également subi les foudres de la LNH en recevant une suspension de trois matchs.

L’Ontarien avait frappé l’attaquant Tommy Wingels alors qu’il se retrouvait dans une position vulnérable dos contre la bande.

Sans Kadri pour les trois dernières rencontres, les Leafs avaient finalement perdu en sept matchs face aux Bruins.

Encore une fois, Babcock devra dénicher un remplaçant à Kadri. L’entraîneur des Leafs choisira entre Patrick Marleau et William Nylander pour jouer à cette position.

La perte de Kadri fera encore une fois mal aux Maple Leafs. S’il a un bouillant caractère et qu’il gère mal ses émotions, Kadri reste un élément clé de l’attaque des Leafs. Avec John Tavares et Auston Matthews devant lui, il est un très bon troisième centre.

Après deux matchs en séries, Kadri partageait le sommet des marqueurs des siens avec Tavares, Nylander et Mitchell Marner. Les quatre attaquants ont chacun récolté deux points.

Questionné à savoir s’il était déçu de constater que Kadri n’a pas grandi de sa leçon de l’an dernier, Babcock a offert une réponse assez glaciale.

«Je ne veux pas trop commenter cette situation, a-t-il précisé. Il n’y a rien que je peux faire en ce moment. Quand tu prépares ton équipe, tu te prépares pour tous les scénarios possibles. Mais tu ne peux pas franchir la ligne. Tu dois jouer avec cœur et intensité, mais tu ne peux pas tomber de l’autre côté. Dans la vie, tu cherches à être en contrôle, tu dois rester discipliné aussi.»

À égalité 1-1 dans cette série, les Leafs renoueront avec leurs partisans au Scotiabank Arena, ce soir.

Jake DeBrusk a accompagné ses coéquipiers dans la Ville Reine. Bruce Cassidy a décrit Debrusk et le défenseur Torey Krug comme deux joueurs qui seront évalués sur une base quotidienne.