Crédit : Twitter @HuskiesRn

LHJMQ

Le monde à l'envers au deuxième tour

Le monde à l'envers au deuxième tour

Mikaël Lalancette

Publié 12 avril
Mis à jour 12 avril

Soyons francs, le premier tour des séries a donné le ton en début d’éliminatoires dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

On a eu droit à la plus longue première ronde de l’histoire de la LHJMQ. Un grand total de 47 matchs, dont sept tranchés en prolongation.

Un seul balayage, l’Océanic contre les Saguenéens, et trois matchs ultimes, dont un décidé en prolongation. Bref, on ne pouvait pas demander mieux comme premier tour.

Oh qu'on ne peut pas en dire autant du deuxième tour...

Pour reprendre le thème d'un festival d'humour bien connu... Maman, c'est fini?

Vous ne rêvez pas, on se dirige vers les quarts de finale parmi les plus expéditifs de l’histoire!

Si l’Océanic et les Voltigeurs accèdent au carré d’as ce soir, on parlera d’une deuxième ronde de 18 parties, le même nombre de matchs qu’on avait eu au deuxième tour des séries l’an dernier.

Si on remonte au début du nouveau millénaire, le creux a été atteint en 2013, avec 17 parties de deuxième tour.

On avait eu alors trois balayages et une série de cinq parties. Merci bonsoir!

Il me semble que ça n’a aucune commune mesure avec les affrontements serrés qu’on a eus au premier tour.

Voyons le verre à moitié plein : les équipes du carré d'as seront reposées!

Si la logique est respectée et que Rimouski et Drummondville accèdent aux demi-finales, voyons l'allure des affrontements de troisième tour.

Les Huskies croiseraient le fer avec l'Océanic alors que les Voltigeurs affronteraient les Mooseheads.

Commençons avec le deuxième duel : avouons que ce serait spécial de voir Steve Hartley en découdre avec son ancienne formation.

Imaginez si l'architecte des Voltigeurs version 2018-19, l'entraîneur adjoint des Canadiens de Montréal Dominique Ducharme, venait en renfort à Drummondville.

Les deux ont fait la pluie et le beau temps avec les Mooseheads au printemps 2013. Ils ont soulevé le Saint-Graal du hockey junior canadien. Plutôt spéciale comme situation.

Même scénario pour les deux grands amis et espoirs des Ducks d'Anaheim, Maxime Comtois et Antoine Morand, qui se sont aussi affrontés en demi-finales l'an dernier avec Victoriaville et Acadie-Bathurst.

Dans l'autre série, les Huskies et l'Océanic auraient à en découdre dans un affrontement intense. Je ne sais pas pour vous, mais je pense que cette série nous offrirait beaucoup d'émotions...

Dans l'éventualité où les Mooseheads réussissaient à éliminer les Voltigeurs, la série entre les Huskies et l'Océanic déterminerait l'autre équipe de la LHJMQ à participer au tournoi de la coupe Memorial à Halifax, et ce peu importe l'issue de la série finale.

La situation s’est produite à plusieurs reprises depuis 25 ans : en 1997, 2000, 2006 et 2015.

Et oubliez le scénario d'une finale bidon : on a tous encore en tête l'incroyable série entre l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec au printemps 2015.

Je l'avoue... je reste un peu sur mon appétit au deuxième tour.

On ne perd rien pour attendre : les prochaines semaines seront endiablées.