Crédit : AFP

F1

Lance Stroll ne sait pas à quoi s’attendre

Publié | Mis à jour

Après avoir rallié l’arrivée au neuvième rang et obtenu ses deux premiers points lors du coup d’envoi de la nouvelle saison de Formule 1 en Australie, Lance Stroll a dû se contenter de la 14e place lors de l’étape suivante, à Bahreïn, le 31 mars.

«L’équilibre de la voiture est encore loin d’être parfait, a fait savoir le pilote québécois en prévision du Grand Prix de Chine qui sera disputé dimanche. Nos deux jours d’essais privés après la course à Bahreïn nous ont toutefois permis de mieux comprendre son comportement.»

«Il reste beaucoup de travail à faire, a-t-il poursuivi, mais j’ai l’impression que nous allons dans la bonne direction. Le circuit de Shanghai est différent de celui de Bahreïn, donc j’imagine que nous y serons plus performants. [...] C’est ce que l’on souhaite. Pour l’instant, cependant, je ne sais pas à quoi m’attendre. »

Un 1000e Grand Prix

Son écurie, Racing Point, a réussi à s’inscrire au tableau lors des deux premières épreuves de la saison, après la 10e place acquise à Bahreïn par son coéquipier Sergio Perez, qui a su profiter des abandons des deux monoplaces de l’écurie Renault à quatre tours de la fin.

Ce Grand Prix en Chine sera le 1000e de l’histoire depuis la création du Championnat du monde de F1, en 1950.

Bon nombre de pilotes, dont Stroll, porteront un écusson sur leur casque et leur voiture pour souligner l’événement. Certains ont même choisi d’arborer des couleurs rétro. C’est le cas notamment de Daniel Ricciardo et de Nico Hülkenberg, de l’écurie Renault.

Épreuve tragique

En point de presse, jeudi, ils ont été nombreux à se rappeler certaines courses qui les ont marqués plus particulièrement.

Par exemple, Perez se souvient très bien du premier Grand Prix qu’il a regardé à la télévision. Cette épreuve, la 551e, a été présentée à Imola, le 1er mai 1994.

«C’est à cet endroit qu’Ayrton Senna a eu son accident, a dit le Mexicain. C’est la première course que j’ai vue et mon idole a disparu. Ça m’a beaucoup touché.»

Ce Grand Prix de Saint-Marin aura été l’un des plus funestes dans l’histoire de la discipline reine du sport automobile.

Après l’accident spectaculaire du Brésilien Rubens Barrichello, dont il se sortait miraculeusement indemne le vendredi, la F1 a perdu deux pilotes en deux jours : l’Allemand Roland Ratzenberger, lors de la séance de qualification le lendemain, et le prolifique Senna pendant la course.

En bref

Victorieux l’an dernier, Daniel Ricciardo (Red Bull) avait mis fin à une série de quatre victoires de Mercedes à Shanghai. Lewis Hamilton a d’ailleurs remporté le Grand Prix de Chine à cinq reprises, dont les deux premières fois (2008 et 2011) au volant d’une McLaren.