Jordan Eberle

Photo : Jordan Eberle Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Jordan Eberle joue gros

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Islanders de New York Jordan Eberle deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet et une bonne performance en séries éliminatoires pourrait lui rapporter beaucoup d’argent.

L’athlète, qui célébrera son 29e anniversaire de naissance le 15 mai, a d’ailleurs bien amorcé la «vraie saison» en récoltant un but et une mention d’aide dans la victoire de 4 à 3 en prolongation des siens aux dépens des Penguins de Pittsburgh, mercredi, lors du premier duel du quart de finale de l’Association de l’Est. Aussi, il souhaite faire oublier une campagne plus ou moins faste en offensive; durant celle-ci, il s’est contenté de 37 points, dont 19 buts, en 78 rencontres.

À lire aussi

Maintenant, Eberle essaie de ne pas trop s’attarder à son rendement personnel afin de se concentrer sur celui des Insulaires, qui continuent de surprendre le monde du hockey.

«Je ne me présenterai pas sur la glace en songeant à mon contrat. Je n’y pense pas du tout, pour être franc, a-t-il déclaré vendredi au quotidien New York Post, avant le deuxième duel entre les Islanders et les Penguins. Vous laissez les événements arriver. Je crois que la plus grande chose à laquelle vous rêvez lorsque vous êtes enfant, c’est une participation aux séries et l’opportunité est là. Le plus loin vous allez collectivement, le mieux ce sera pour chaque individu.»

Retrouvailles avec Barzal

Après une saison 2017-2018 fructueuse, lors de laquelle il a amassé 59 points en compagnie de l’éventuel vainqueur du trophée Calder, Mathew Barzal, Eberle a éprouvé des ennuis tôt dans la présente année. Cela a incité l’instructeur-chef Barry Trotz à briser cette combinaison.

«Ils obtenaient des occasions de marquer et ça ne fonctionnait pas. Ils ont ensuite commencé à précipiter leurs gestes. Il n’y avait pas de structure, pas de souci du détail et le tout a craqué», a expliqué Trotz.

Cependant, l'entraîneur a cru bon de réunir à nouveau les deux hommes le 11 mars dernier à cause des problèmes offensifs des Islanders. La décision a porté fruit, car Eberle a totalisé six buts au cours de ses 14 dernières parties du calendrier régulier, touchant la cible cinq fois en sept joutes pour conclure la saison.

«Je pense que parfois, ce genre de disette arrive. Vous n’avez pas les bonnes sensations à ce moment-là, mais quand vous retrouvez votre ancien partenaire de trio plus tard, on dirait que vous éprouvez à nouveau le plaisir de jouer ensemble, a déclaré Eberle. Vous commencez à connaître du succès et tout s’enchaîne à partir de là.»

«Là, il faut laisser de côté les statistiques personnelles et tout ce qu’on doit faire, c’est de gagner des matchs de hockey pour aller loin en séries. L’occasion est là et on doit en profiter», a-t-il également affirmé.