MAJ-UMG-SPO-GLF-THE-MASTERS---PREVIEW-DAY-3

Crédit : AFP

Golf

Tournoi des Maîtres: la cathédrale du golf

Publié | Mis à jour

AUGUSTA - En pleine semaine du Tournoi des Maîtres, une marche sur l’Augusta National vaut son pesant d’or. Les spectateurs ressentent cette sensation magique qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, surtout au Amen Corner. La semaine précédant le tournoi, l’endroit est d’une quiétude inimaginable.

«C’est un lieu charmant. C’est silencieux et serein. C’est comme un endroit spirituel. Je peux le comparer à une église vide. Il y a cette aura indescriptible», a raconté Rory McIlroy, qui est débarqué à Augusta la semaine dernière afin de s’entraîner.

Une poignée de golfeurs étaient présents au champ d’exercice et sur le parcours. Vendredi dernier, lors de la ronde d’entraînement des femmes participant au Championnat amateur féminin, l’endroit était paisible. Les 72 participantes étaient accompagnées de leur cadet et quelques membres de leur garde rapprochée. Aucun spectateur.

Peu nombreux, les membres de la presse avaient accès aux zones communes près du «Big Oak tree», au premier tertre de départ et au vert du 18e. Le «Journal de Montréal» a pu constater les propos de McIlroy. On pouvait sentir la charge historique du lieu, son prestige et sa sérénité. Le calme plat sous une fine pluie par une matinée d’avril. L’instant magique à oublier le brouhaha de la vie quotidienne.

Avec l’interdiction complète des téléphones cellulaires sur la propriété de Washington Road, l’attention publique est tournée vers le parcours, les prouesses des golfeurs et cette petite balle blanche, non sur un écran de six pouces. Eh oui, c’est possible, même en 2019!

«N’est-ce pas merveilleux?» a déclaré Tiger Woods à ce sujet.

«Ce que c’est beau quand les gens ne sont pas constamment concentrés sur leur téléphone, a renchéri McIlroy. Aucune marche n’égale celle qu’ils font ici. Je crois qu’ils peuvent apprendre de ce règlement. C’est une bonne affaire que la direction n’ait pas plié et permis l’utilisation du téléphone sur le parcours. Elle conserve la tradition.»

«Ce qui est acceptable ou non sur un parcours avec un téléphone, c’est très simple. Les photos et vidéos ne dérangent pas, mais il faut que ce soit silencieux, a exprimé Woods. Les spectateurs ont mis du temps à s’y habituer.

«Mais au Masters, c’est le golf à son état pur, a-t-il enchaîné. C’est ce qui en fait un endroit différent et si unique. C’est le joueur et son cadet qui jouent au golf sans distractions externes. C’est pourquoi les meilleurs coups jamais vus y ont été réussis.»

Magnolia au goût du jour

Petite modification au parcours en 2019, le cinquième trou, surnommé Magnolia, a subi une transformation. Le comité du parcours a décidé de reculer le tertre de 40 verges. Ainsi, cette normale 4 qui fait un léger crochet vers la gauche mesure 495 verges.

La stratégie des golfeurs changera selon la position du tertre à chacune des rondes. Tout dépend de la distance des fosses d’allée à la gauche. Plusieurs golfeurs ont indiqué qu’ils pourront opter pour le bois de départ puisqu’ils ne craindront pas les arbres et les aiguilles de pin à la droite de l’allée. Et un coup de départ trop court laisse un second coup à l’aveugle avec un long fer.

Avec la pluie attendue durant le week-end, le peu de roulement dû à l’allée tendre forcerait les golfeurs à utiliser un fer long ou un hybride. Le vert plus tendre leur permettra toutefois d’attaquer selon la position du fanion.